Publié le Mardi 22 Juillet 2014 à

Actualité > Politique

Le MR accepte d'entrer dans la négociation "kamikaze": "L'intérêt de tous les Belges est de faire que le pays soit bien géré", selon Reynders

Belga

Le MR veut œuvrer à un programme socio-économique porté par une majorité crédible et cohérente, a résumé mardi le vice-Premier ministre démissionnaire Didier Reynders lors de son arrivée au conseil de son parti. En ce qui concerne le gouvernement flamand, l’accord prévu entre Cd&V, N-VA et Open VLD a officiellement été entériné.

Belga

"Nous allons voir quelles sont les formations politiques qui sont prêtes à travailler ensemble à un projet socio-économique. Ce que nous voulons, c’est une majorité crédible et cohérente sur le plan socio-économique. Nous voulons éviter toute formule qui ramènerait le débat communautaire sur la table. D’autres ont fait un autre choix, je le regrette", avait déclaré Didier Reynders avant la tenue du Conseil de son parti, qui était prévu à 13h.

Un Conseil au terme duquel le MR a décidé, à l’unanimité, d’entrer dans des négociations avec la N-VA, le CD&V et l’Open Vld en vue de former un gouvernement fédéral.

Les Réformateurs ont justifié leur décision par la nécessité de dégager une majorité cohérente qui porte un programme socio-économique. Ils disent n’avoir pas eu d’autre choix face à l’attitude des autres partis francophones de mener des négociations en vue de former des majorités régionales sans attendre qu’une solution se dessine au fédéral. S’il n’a pas été cité, le cdH qui a dit non à la note de l’informateur – et président de la N-VA – Bart De Wever était particulièrement visé.

"Toutes les hypothèses ont été examinées et c’est la seule formule qui permette de négocier un programme socio-économique cohérent. Nous avons le regret de constater que d’autres ont fait un autre choix. Nous ne demandons pas nécessairement à être seuls dans le camp francophone mais il faut trouver une cohérence sur le plan socio-économique", a expliqué le vice-Premier ministre Didier Reynders.

"Ce choix que nous faisons est dû d’un côté à ce que d’autres ont choisi d’aller très vite dans les Régions sans laisser même la possibilité de négocier au fédéral et de l’autre côté à la volonté d’une cohérence dans le socio-économique", a-t-il ajouté.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Le Vlan est disponible en numérique

Numérique de Vlan
Jobs Régions Défi

Les décès dans l'actualité

André Popeye Piters

André Popeye Piters

Décès :
23/10/2014

Age :
82 ans

Christophe de Margerie

Christophe de Margerie

Décès :
20/10/2014

Age :
63 ans

Les anniversaires de leur départ

Dorothy Rodham

Il y a 3 ans

Emile Debecq

Il y a 2 ans

Claude Lévi-Strauss

Il y a 5 ans

Dans votre région

  • 89 ans, de Erquelinnes, le 30/10/2014
  • 66 ans, de Loverval, le 30/10/2014
  • 89 ans, de Spa, le 30/10/2014
Toutes les annonces sur www.enmemoire.be