Mis à jour le Jeudi 24 Juillet 2014 à

Régions > Mons

Ces 4 enfants ont découvert le corps de Geneviève Dehon, décédée à Tertre: elle vivait dans un mobil-home garé dans le quartier

Rédaction en ligne

Mardi soir, le corps sans vie de Geneviève Dehon a été retrouvé par des jeunes adolescents derrière l’école communale de Tertre. Le Parquet a déterminé que la dame était décédée d’une mort naturelle, suite à un malaise. Il n’y a eu aucune intervention d’un tiers dans son décès. Les voisins nous expliquent qu’elle vivait dans un mobil-home depuis pas mal de temps et était assez discrète.


Le corps sans vie a été retrouvé par des enfants

S.C.

Le corps sans vie a été retrouvé par des enfants

Mardi dans l’après-midi, la rue des Pâtures Rivages à Tertre a été secouée par une dramatique découverte. Des adolescents ont retrouvé le corps sans vie de Geneviève Dehon (cf. notre édition de ce mercredi). La dame se trouvait derrière l’école communale de Tertre et était peut-être même là depuis plusieurs jours.

La police, une ambulance et le parquet sont très vite arrivés sur place. «  Ils ont barré une partie de la route. Ils sont restés vraiment longtemps puisqu’avant 19 heures tout était en place et qu’après 22 heures, ils étaient toujours là  », nous explique l’un des riverains.

Finalement, le parquet a conclu à une mort naturelle de la dame. Il n’y a donc eu aucune intervention d’un tiers et Geneviève Dehon aurait plutôt fait un malaise.

Geneviève Dehon est décrite par tout le monde comme une personne vivant en marge. Selon les témoins, la dame résidait dans un mobil-home depuis un long moment. «  Elle se garait devant l’école communale ou derrière les maisons de la rue Gilmant  », confie une habitante de la rue. La commune nous dit que la dame n’était pas connue de leurs services.

Personne ne connaissait réellement le nom de la dame. Les personnes nous expliquent qu’elle ne sortait presque jamais de son mobil-home et se faisait très discrète. «  Je ne l’ai pas vue souvent même si elle dormait juste derrière chez moi. Je ne pense pas lui avoir déjà parlé d’ailleurs. Je la voyais dormir dans le mobil-home ou dans la voiture de son compagnon mais c’est tout  », continue la dame.

Selon nos sources, la dame était atteinte d’une maladie du foie. «  Elle devait rentrer à l’hôpital ou elle y était déjà allée. Ce qui est sûr, c’est qu’elle était malade. Elle avait perdu beaucoup de poids ces derniers temps  », conclut une voisine des lieux du drame.

D’après nos informations, Geneviève Dehon avait des enfants. Ils seraient en vacances pour le moment.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent