Publié le Jeudi 14 Août 2014 à

A la Une du journal numérique

Le pole dance, pas que pour les strip-teaseuses

Aurélie Urbain

Danser et faire des acrobaties autour d'une barre fixe, c'est le concept du pole dance. Cette discipline que l'on relie souvent aux clubs de strip-tease est pourtant un sport à part entière qui possède même son propre championnat du monde. Rencontre avec des élèves venus de partout pour suivre cette initiation à Tertre.

Dans cette salle de danse au parquet des plus classiques, se dressent 8 grandes barres. Les élèves débutantes s'entraînent à effectuer leurs premières figures techniques: tenir assise grâce à la force de leurs cuisses mais aussi tenir la tête à l'envers sur la barre et ce, sans les mains ! La bonne ambiance règne dans le groupe, qui n'est pas composé que de filles. Virgile est le seul homme. Le jeune homme de 31 ans est venu de Maubeuge pour apprendre de nouveaux mouvements. « J'aime découvrir de nouvelles choses. Je fais déjà de la salsa et je viens ici pour apprendre de nouveaux mouvements plus lents à intégrer dans mes chorégraphies ».

Mais le pole dance ne semble pas compter beaucoup d’adeptes masculins. « Sur 200 élèves, 3 sont des hommes », explique Aurélie Delvaux, la professeure.

Un peu plus loin, deux jeunes filles semblent beaucoup s'amuser. Coralie, 25 ans, a entendu parler de la discipline à la télévision. « J'ai trouvé ça acrobatique et poétique. C'est à la fois de la danse et ça travaille les muscles. Mais je ne vais pas crier sur tous les toits que je suis ce cours car c'est encore fort associé aux strip-teaseuses... »

C'est pourquoi Aurélie Delvaux a dû faire ses preuves pour lancer son école « Pole dance Belgium » il y a trois ans à Enghien: « J'ai dû convaincre la commune que le pole dance était un vrai sport ! Mais depuis, les mentalités ont changé. J'axe le cours sur le sport. Ce n'est pas pour les strip-teaseuses, c'est destiné à tout le monde ! ».

Pendant 1h30, les élèves reproduisent les figures acrobatiques montrées par la professeure. Il existe trois niveaux: débutant, intermédiaire et confirmé. « On apprend 25 à 30 figures dans les différents niveaux. Mais chaque élève évolue à son rythme et reste le temps qu'il faut dans chaque niveau », explique Aurélie.

À côté de ces cours techniques, il existe aussi un cours de chorégraphie dans lequel les élèves de différents niveaux se côtoient. Et au terme de l'année, pas de spectacle. « On se produit seulement pour des œuvres caritatives », explique Aurélie. Et pendant les vacances, pas question de laisser tomber les élèves ! « On organise des ateliers pendant les vacances pour ne pas laisser nos élèves sans cours. Il y a des thèmes comme le burlesque, les doublettes où l’on est par deux à la barre, les contorsions ou encore le pole silk où l’on rajoute un tissu avec lequel on peut jouer. Il y a aussi le combo, ce sont des enchaînements sans poser le pied par terre ».

Ce sport compte différents adeptes: « Tout le monde peut participer, même sans être sportif à la base ! J'ai des demandes pour créer un cours pour les enfants. Ce sont souvent les enfants de nos élèves mais ça prend de l'ampleur donc on organise des stages. D'ailleurs, les championnats du monde de pole dance viennent de se dérouler à Londres, avec comme catégories: enfant, ado, adulte et senior ! C'est la preuve que c'est un sport destiné à tous. J’ai beaucoup de demandes partout en Wallonie et à Bruxelles mais je ne peux pas répondre à tout le monde car je n’ai pas encore assez de professeurs formés. »

En plus des muscles, ce sport travaille la confiance en soi, explique la danseuse. « C’est un sport qui travaille aussi la confiance et l’estime de soi. Quand les débutants arrivent en cours, ils disent ‘Je ne saurai pas le faire’, j’insiste pour qu’ils essaient et après ils sont tout étonnés de voir ce dont ils sont capables ! ». Dès septembre, les cours seront donnés au centre de danse Millésime à Tertre au prix de 160 euros pour dix cours d’1h30.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent