Publié le Jeudi 16 Octobre 2014 à

Régions > Mouscron > Actualité

Mouscron: à 25 ans, Rémi lance sa société de production vidéo

R.D.

En vous rendant chez Pierre-Alain, vous avez peut-être remarqué la vidéo promotionnelle diffusée en boucle sur les écrans de la boulangerie. Ce spot commercial a été réalisé par la société « K7 Production ». À sa tête, un jeune Dottignien qui travaille en solo. De la réalisation au montage en passant par le son, Rémi Van Damme ne chôme pas pour tenter de faire son trou dans ce domaine.


Rémi Van Damme a mis toutes ses économies dans ce projet. Il dressera un bilan en juin prochain.

G.SORY

Rémi Van Damme a mis toutes ses économies dans ce projet. Il dressera un bilan en juin prochain.

C’est au cours de ses études à l’IHECS que Rémi a pris goût au maniement de la caméra. «  J’ai effectué un stage de 4 mois au sein de la société « La vie est une fête », une structure bruxelloise qui réalise des vidéos pour les émissions d’RTL ainsi que des clips corporate pour les entreprises.  »

Un stage qui semble avoir convaincu les responsables de la société puisqu’au terme de celui-ci, ils lui proposent de poursuivre la collaboration.

«  Au bout de quelques mois, je me suis blessé sérieusement à la cheville. J’étais dans l’incapacité de travailler et comme j’étais indépendant, l’argent ne rentrait plus… J’ai pris ça comme un signe du destin et j’ai profité de ces jours d’inactivité pour mettre mon projet sur les rails. »

Quand il évoque les prémices de K7 Production, Rémi admet qu’il s’est lancé avec la boule au ventre. «  Au début, c’est clair que j’ai eu peur. En fait, c’était un mélange de stress et d’excitation. J’ai investi tout l’argent que j’avais mis de côté et quand on se lance comme ça, on ne peut pas être certain que ça va fonctionner.  »

D’un point de vue financier, le jeune homme avait bien quelques économies mais un coup de pouce était tout de même nécessaire. Heureusement, ses parents le soutiennent à 100 % dans son projet. Autant moralement que financièrement. «  J’ai effectivement cette chance. Pour réaliser des vidéos de qualité, le matériel doit suivre et évidemment, tout ça n’est pas gratuit. J’ai demandé à mon père de m’aider un peu financièrement. C’est un peu comme si j’avais fait un prêt à la banque sauf que je n’ai pas à payer d’intérêts pour le rembourser.  »

Du travail gratuit pour débuter

Rémi commence ses vidéos à Mouscron, notamment pour le Charlie’s Bar, l’épicerie Fleur de Sel et le magasin Déc’Auré. «  J’ai aussi réalisé l’aftermovie des Feux de la Saint-Jean et des 24 heures. Je n’ai pas demandé à être payé pour ces vidéos. C’était plutôt l’occasion de me faire connaître et d’avoir une série de clips à présenter sur mon site. »

Avec le temps, le jeune Dottignien se crée donc une jolie vitrine et ces dernières semaines, les clients ont commencé à se manifester.

Récemment, il a réalisé une vidéo pour la soirée d’inauguration d’un nouveau magasin Décathlon. «  Je viens également de décrocher un beau contrat pour l’Université Saint-Louis. C’est une vidéo qui va me prendre beaucoup de temps mais je ne peux que m’en réjouir. Cela me prouve que je suis sur la bonne voie. L’été prochain, au bout d’un an d’activité, je dresserai un premier bilan.  »

Pour visionner les vidéos réalisées par Rémi ou pour le contacter, rendez-vous sur K7production.be

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent