Publié le Jeudi 30 Octobre 2014 à

Actualité > Belgique

Le chaos sur le rail en novembre: vers une grève... tous les 3 jours!

Yannick Hallet

Rien ne va plus entre le patron de la SNCB et les cheminots depuis ses déclarations dans la presse. La CGSP réunit ses instances ce jeudi pour déterminer ses futures actions. Les deux autres syndicats planchent également sur un plan de bataille. Les prochaines semaines risquent d’être très chahutées, prévient la CSC-Transcom.

La réponse des syndicats aux projets d’économies drastiques du patron de la SNCB et à la sanction des auteurs de grèves sauvages pourrait être très musclée. Selon nos informations, l’idée serait d’organiser une grève tous les trois jours en ne mobilisant à chaque fois qu’une petite partie du personnel. Les conducteurs de train d’un district pourraient, par exemple, ouvrir le bal en se croisant les bras une journée. Bien que limitée à un endroit, leur action se répercutera sur une partie du réseau, comme l’ont démontré les récentes grèves sauvages. Trois jours plus tard, les accompagnateurs de train d’un autre district débrayeraient à leur tour, suivi trois jours après par le personnel de cabine… et ainsi de suite.

Isabelle Bertrand de la CSC-Transcom ne dément pas la possibilité d’un tel plan: «<Plusieurs idées ont été émises dans ce sens-là. Le mois de novembre risque d’être très chahuté. Nous passons à la vitesse supérieure ». Michel Abdissi de la CGSP-Cheminots réfute un tel projet à ce stade: «Nous avons un exécutif national ce jeudi. J’attends que les instances donnent une série de pistes pour réagir».

Un dossier à lire dans nos éditions de ce jeudi

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent