Publié le Mercredi 24 Décembre 2014 à

Régions

Fleurus: Houssain Bouhaddouz avait été victime d'une tentative d'assassinat en 2012, le parquet a requis 10 ans minimum contre ses agresseurs

Rédaction en ligne

Deux hommes ont comparu devant le tribunal correctionnel de Charleroi, mercredi, pour une tentative d’assassinat à Heppignies (Fleurus), le 27 juillet 2012. Le parquet a requis un minimum de 10 ans de prison. La victime avait réussi à s’enfuir.


La victime souffre toujours de lourdes séquelles

Thierry Portier

La victime souffre toujours de lourdes séquelles

Jimmy G. et Pascal R. avaient tendu un guet-apens à Houssain Bouhaddouz, qui les avait déjà employés sur l’un de ses chantiers, en l’attirant dans une villa abandonnée.

Jimmy G. lui avait d’ailleurs volé du matériel et craignait des représailles. «Lorsque mon client est entré dans la villa, il a été directement la cible d’un premier tir de fusil de chasse qui l’a légèrement blessé alors que l’on visait clairement à hauteur de l’abdomen», a expliqué Me Mayence. «Le deuxième coup de feu l’a atteint à travers la porte vitrée, alors qu’il tentait de s’enfuir. Pascal R. a voulu l’empêcher de quitter les lieux en lui donnant des coups de cutter à la tête. Houssain s’est fait casser les dents à coups de crosse. On lui a frappé la tête à l’aide d’une porte. Il a eu beau supplier à genoux, ils étaient déterminés à le tuer. Ils avaient d’ailleurs repéré une chambre de visite pour y cacher son corps

La substitute a estimé que de nombreux éléments établissaient la préméditation.

Me Vanardois, conseil de Pascal R., a plaidé la clémence, son client étant en aveux complets sur la tentative d’assassinat. L’avocat affirme que Jimmy G. était l’instigateur et que Pascal R. a accepté de l’aider pour environ 1.500 euros. Me Behogne, qui défend Jimmy R., a pour sa part contesté la préméditation. Selon l’avocat, l’idée de son client était de faire peur à Houssain Bouhaddouz..

Jugement le 28 janvier.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent