Publié le Jeudi 15 Janvier 2015 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Charlie Hebdo et Dieudonné: Philippe Moureaux estime «qu'on est plus sévère d'un côté que de l'autre» (vidéo)

K. F.

Le ministre d’Etat PS Philippe Moureaux était l’invité ce mercredi soir de l’émission Tijjini Talk sur Maghreb TV. Emission au cours de laquelle il est revenu sur les attentats en France, le massacre dans les locaux de Charlie Hebdo et la prise d’otages sanglante de l’Hyper cacher. Il a également donné son avis sur la liberté d’expression et ses limites.


Philippe Moureaux.

Maghreb TV

Philippe Moureaux.

« Je dois vous avouer que quand j’ai pris connaissance de ce qui s’est passé à Charlie Hebdo, c’était pour moi l’incroyable », réagit en préambule l’ancien bourgmestre de Molenbeek qui parle d’un « acte barbare ». « On était devant une situation inédite. Non pas par la masse des victimes (…). Mais devant quelque chose de nouveau, d’exceptionnel, l’attaque d’un journal, d’une rédaction. »

Le socialiste poursuit ensuite son analyse de la situation en France avec la réponse du gouvernement français vis-à-vis de la menace terroriste. « La tentation des gouvernants, c’est toujours de faire plaisir aux gens », indique l’invité de l’émission.

Sur le thème de la liberté d’expression, le professeur de critique historique souligne le combat actuel mené chez nos voisins pour la défense de cette même liberté d’expression et « en même temps, on ne parle que de la limiter ».

Interrogé sur l’humoriste controversé Dieudonné et le parallèle fait avec la liberté de caricaturer le prophète Mahomet dont jouit Charlie Hebdo, Philippe Moureaux, père de la loi réprimant le racisme, ajoute : « J’ai parfois ce malaise. On est plus sévère d’un côté que de l’autre. Mais cela ne peut justifier en rien des actes de violence. »

  • Moureaux sur Dieudonné et Charlie: on est plus sévère d'un côté que de l'autre

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent