Publié le Mercredi 11 Février 2015 à

Régions > Mons

Mons lance sa «Creative Valley» pour aider les jeunes entrepreneurs

V.P.

Usant d’une métaphore, le ministre français de l’Économie Michel Sapin résumait en ces termes le rôle d’une Créative Valley : « Pour pousser, les jeunes pousses ont besoin d’un pot de fleur. C’est ce qu’est une Creative Valley… » Dans le cadre du programme « Creative Wallonia » initié par son homologue belge, le ministre Jean-Claude Marcourt, Mons et plus largement la région du « Cœur du Hainaut » se dotent aujourd’hui aussi d’un tel dispositif, censé aider les entrepreneurs. Une conférence de presse de lancement avait lieu ce mercredi au MICX.


Ces chercheurs Montois ont inventé une nouvelle façon de faire de la musique.

V.P.

Ces chercheurs Montois ont inventé une nouvelle façon de faire de la musique.

Nicolas d’Alessandro et Joëlle Tilmanne sont chercheurs à Numédiart, l’institut pour les technologies des arts numériques de l’UMons. Ces deux Montois ont développé une application innovante qui permet de faire de la musique de façon tout à fait originale. Avec « Drawing Sound » – c’est son nom provisoire – l’utilisateur trace des traits et des boucles sur un écran tactile à l’aide d’un stylet. Le programme transforme ces formes aléatoires en notes et en rythmes.

En multipliant les instruments – piano, batterie, basse, guitare –, symbolisés à l’écran par des couleurs différentes, le « musicien » parvient ainsi à créer un morceau de musique séquentielle. Ses créateurs ont lancé leur start-up « Hovertone ». Ils espèrent pouvoir lancer d’ici l’été 2015 leur application sur Appstore, la boutique en ligne d’Apple.

Numédiart, l’institut pour lequel travaillent les deux Montois, est partenaire du nouveau Hub créatif « Creative Valley » lancé ce mercredi à Mons. Les régions de Mons-Borinage et du Centre ont reçu une subvention wallonne de 235.000 euros afin de développer cet incubateur. Objectif : faire décoller les jeunes entreprises en stimulant les collaborations entre les différents acteurs (chercheurs, designers, pôle muséal, organismes de soutien, etc.) « Le vieux slogan ‘on n’a pas de pétrole mais on a des idées’ est plus vrai que jamais à Mons. Mon sentiment est qu’il y a ici un impressionnant vivier de jeunes créateurs au potentiel remarquable. Nous, responsables politiques, nous devons de ne pas les laisser tomber, » a commenté le bourgmestre Elio Di Rupo.

35 entreprises et institutions sont les partenaires de cette Creative Valley, qui est pilotée par l’espace de co-working Co-nnexion.

Plus de détails, ce jeudi, dans notre édition numérique.

  • Mons : présentation du "Drawing sound" par Hovertone

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent