Publié le Samedi 4 Avril 2015 à

Actualité > Société

L'armée belge veut devenir encore plus «gay friendly»

Rédaction en ligne

La direction des ressources humaines de la Défense vient de publier une note pour favoriser la diversité. Il s’agit de faire savoir aux « holebis » qu’ils sont les bienvenus et même recherchés afin que l’armée soit le reflet de la société belge.

Derniers bisous avant un départ en mission.

BELGA

Derniers bisous avant un départ en mission.

« Holebi », ce mot désigne les personnes homosexuelles, lesbiennes ou bisexuelles. «  Il existe, au sein de la communauté holebi, des candidats de valeur qui envisagent peut-être une carrière à la Défense. Il faut qu’il soit clair qu’ils sont les bienvenus à la Défense  », souligne la direction générale des ressources humaines de l’armée, dans une directive « L’orientation sexuelle dans la politique de diversité ».

Le document daté du 2 avril se veut un mode d’emploi pour éviter les discriminations envers les holebis. Il appelle à lutter contre la tolérance de façade qui peut avoir une incidence sur le comportement, le fonctionnement et l’épanouissement des militaires concernés. Pour la Défense, les holebis constituent l’un des groupes cibles pour recruter afin de maintenir sa capacité opérationnelle. «  Afin de soutenir cet objectif, les campagnes de recrutement peuvent insister sur le fait que toutes les fonctions sont accessibles à tous, sans discrimination  », indique la directive.

Diminuer les résistances

Il faut donc accorder une attention particulière à l’intégration. Dès lors, une sensibilisation constante du personnel à la thématique de l’orientation sexuelle doit se concrétiser lors de la formation et de l’entraînement. Il s’agit de surmonter les craintes et de diminuer les résistances du personnel déjà en place. Quant à la hiérarchie, elle «  doit s’investir en vue de lever les tabous qui existent au sein de la Défense  ».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent