Publié le Vendredi 18 Décembre 2015 à

Culture > Médias

Des informations publiées sans les vérifier suffisamment

Rédaction en ligne

Le Conseil de déontologie journalistique a constaté ce 16 décembre 2015 que SudPresse a commis une faute déontologique dans un article publié le 20 juillet 2015 et consacré à un père accusé de négligence et violence envers sa fille.

L’article était exclusivement basé sur le témoignage de la grand-mère de l’enfant dont les accusations sont graves. Le journaliste n’a pas vérifié les informations recueillies un samedi parce que, selon lui, aucune autre source n’était accessible le week-end et qu’il y avait urgence à publier l’article le lundi. Or, l'art. 1 du Code de déontologie journalistique impose de vérifier les informations et l’art. 4 stipule que l’urgence ne dispense pas les journalistes de cette obligation. Certes, l’article est présenté sous forme d’interview sans que le journaliste prenne les affirmations à son compte. Mais il aurait alors au minimum dû vérifier la crédibilité du témoin au lieu de croire d’emblée à sa bonne foi. Ces exigences déontologiques n’ont pas été respectées.

L’avis complet du CDJ peut être consulté ici.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent