67

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Standard

Le papa de Junior Edmilson, le futur renfort du Standard: "C'est un rêve qui se réalise, le public va adorer mon fils"

Didier Schyns |

Publié le Mardi 5 Janvier 2016 à

DR

Junior Edmilson a confirmé l’information exclusive parue dans nos éditions de lundi : il a bel et bien choisi le Standard comme nouveau port d’attache. Son papa, Edmilson Paulo da Silva, qui lui a aussi évolué à Sclessin, commente sa décision.

"Mon cœur a choisi, ce sera le Standard" : c’est par le biais d’un tweet envoyé hier peu avant 14 heures de La Manga, où Saint-Trond est actuellement en stage, que Junior Edmilson a confirmé l’information exclusive parue dans nos éditions de lundi matin. Désireux de revenir au Standard, "le club de mon cœur et de ma ville", le Belgo-Brésilien, qui a trouvé dimanche un terrain d’entente avec la direction rouche, n’a plus qu’à croiser les doigts en espérant que Saint-Trond et le Standard puissent trouver un accord.

"J’espère que les choses ne vont pas traîner, parce que je ne dors plus", sourit Edmilson Paulo da Silva (47 ans), son papa, qui se réjouit de voir son gamin fouler la pelouse de Sclessin, dix-sept après lui qui arpenta le flanc gauche de l’équipe liégeoise de 1996 à 1998 après avoir fait les beaux jours de Seraing (1990-1996). "  Ce qui arrive à Junior est magnifique. Contrairement à ce que certains peuvent penser, je n’ai en rien influencé sa décision. Avec Karim (Rafiki, son conseiller), qui a abattu dans ce dossier un boulot extraordinaire, nous lui avions toujours dit que le dernier mot lui reviendrait et que nous respecterions son choix. C’est ce que nous avons fait, même si, je l’avoue, son choix me comble de bonheur. Les supporters du Standard vont l’adorer et lui va se plaire dans l’ambiance de Sclessin. Il a besoin d’évoluer dans de telles atmosphères pour se sublimer, étant entendu qu’il est insensible à la pression. Le public va l’aimer. C’est un rêve qui se réalise"...

Plus d’informations dans nos éditions de ce mardi 5 janvier 2016.