Publié le Mardi 5 Janvier 2016 à

Régions > Liège > Actualité

Victime des attentats de Paris, la Liégeoise Elif Dogan versait 350€ par mois à deux associations humanitaires au Sénégal: ses parents veulent perpétuer la tradition

Rédaction en ligne

Des centaines de personnes ont pleuré Elif Dogan et son compagnon, Milko Jozic, les deux Liégeois victimes des attentats de Paris le 13 novembre 2015. Ce qui n’était par contre pas connu, c’était l’extrême générosité d’Elif. Cette dernière versait ainsi quelque 350 euros chaque mois à deux associations du Sénégal. Un geste que ses parents veulent perpétuer via la création d’une fondation.

Les parents d’Elif Dogan savaient sans nul doute que leur fille avait le cœur sur la main. Mais peut-être pas à ce point. En effet, la jeune Liégeoise de 27 ans, victime des attentats de Paris le 13 novembre dernier – de même que son compagnon, Milko Jozic – faisait preuve d’une grande philanthropie. Un geste d’un grand altruisme puisqu’elle offrait mensuellement 350 euros prélevés sur ses deniers personnels.

Une somme conséquente, qui l’est d’autant plus quand on connaît sa destination : le Sénégal. Inutile de dire que là-bas, un tel montant prend directement plus d’ampleur. Pourquoi le Sénégal? Tout simplement parce que ce pays lui tenait particulièrement à cœur. L’intéressée y avait en effet effectué un voyage humanitaire il y a plusieurs années.

La suite de notre article dans nos éditions de ce mardi et sur support numérique

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent