Publié le Jeudi 14 Janvier 2016 à

Actualité > Belgique

Disparu en Allemagne, le petit Abdul Rahman (10 ans) est retrouvé à Bruxelles: son père réfugié aurait menti sur la disparition de son fils pour rejoindre la Belgique

V.P.

Le petit Abdul Rahman vient d’être retrouvé à Bruxelles. Ce jeune réfugié afghan de 10 ans vivait avec son père dans un camp de réfugiés à Stockstadt, dans le district de Gross-Gerau en Allemagne. Le père avait signalé sa disparition, vendredi dernier. Il s’avère finalement que le papa aurait menti aux autorités policières, sans doute dans l’intention de rejoindre la Belgique.

La disparition d’Abdul Rahman D. avait ému une partie de l’opinion publique allemande, vendredi dernier. Plusieurs milliers d’internautes allemands avaient partagé l’avis de recherche publié sur les réseaux sociaux.

Son père expliquait avoir perdu l’enfant alors qu’ils se rendaient à deux voir des connaissances dans l’une des plus grandes stations ferroviaires d’Allemagne. Il prétendait ne pas être parvenu à le retrouver en dépit de ses recherches. Mais cette histoire émouvante était, en réalité, complètement fausse !

Plusieurs témoins ont en effet certifié avoir aperçu le père du jeune Abdul Rahman installant lui-même son fils dans un train à la gare de Francfort Hauptbahnhof, ce vendredi. L’homme n’avait ensuite signalé la disparition de l’enfant que le lendemain, ce qui avait déjà contribué à éveiller les soupçons de la police. Elle devait cependant agir et rapidement. Il y avait toutes les raisons d’être inquiet : laissé à lui-même sans argent ni nourriture, l’enfant ne sachant en outre parler ni allemand, ni anglais.

La police ignore les motivations exactes du père, mais il pourrait s’agir d’une excuse pour pouvoir se rendre en Belgique, l’homme ayant lui-même effectué le voyage mardi matin. L’enquête est en cours.

Quoi qu’il en soit, l’enfant a été retrouvé sain et sauf, d’après plusieurs quotidiens allemands. Les enquêteurs ont retrouvé sa trace dans un camp de réfugiés à l’est de Bruxelles.

Plus de détails dans les quotidiens du groupe sudpresse et dans nos éditions numériques.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent