Publié le Mercredi 20 Janvier 2016 à

Actualité > Faits divers

Un enfant de 10 ans soupçonné de terrorisme à cause d'une faute d'orthographe

Rédaction en ligne

Attention, une mauvaise orthographe peut mener en prison. Ou en tout cas, faire avoir de gros ennuis. Un petit garçon de 10 ans vient d’en faire l’expérience en Angleterre. Il avait confondu deux mots, employant l’un à la place de l’autre. Là-dessus, ces parents ont reçu la visite de la police et il a été interrogé. On a cru qu’il s’agissait d’une famille de terroristes.

Twitter BBC

Lors du cours d’anglais dans son école du Lancashire, dans le nord-est de l’Angleterre, l’enfant avait employé un mot pour un autre, écrivant « terrorist house » à la place de « terraced house » (maison terroriste au lieu de maison mitoyenne).

Mais voilà, depuis l’été dernier, les enseignants britanniques ont reçu la consigne de signaler toute attitude terroriste. Ce qui amène parfois à des excès. Dans ce cas, donc, le lendemain, la famille a vu débarquer la police à son domicile. L’enfant de 10 ans a été interrogé et l’ordinateur familial a été contrôlé.

Une cousine interrogée à la BBC a commenté : «  J’ai d’abord cru à une blague. Si l’enseignant avait une inquiétude à se faire, c’est au sujet de son orthographe  ».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent