Publié le Lundi 25 Janvier 2016 à

Actualité > Monde

Un migrant mineur arrêté pour le meurtre d'une employée de centre d'accueil en Suède: il aurait tué la jeune fille (22 ans) à l'arme blanche

Afp

Un demandeur d’asile mineur a été arrêté ce lundi en Suède. Il est soupçonné du meurtre à l’arme blanche d’une employée du centre dans lequel il résidait, a indiqué la police.


Un migrant mineur a été arrêté par la police.

Reporters

Un migrant mineur a été arrêté par la police.

Cette affaire est intervenue le jour où la police nationale a réclamé au gouvernement l’embauche de 4.100 officiers supplémentaires, nécessaire selon elle pour combattre la menace terroriste, mener les reconduites à la frontière, et assurer l’ordre dans les centres pour réfugiés.

La victime est une jeune femme de 22 ans, poignardée tôt dans la matinée dans le cadre de son travail au sein de ce centre de Mölndal près de Göteborg (sud-ouest). Elle a succombé à ses blessures à l’hôpital.

Les enquêteurs ont désigné comme suspect un résident de ce centre destiné aux adolescents de 14 à 17 ans, mais se sont refusés à donner toute précision sur son identité, y compris sa nationalité.

«Ce type d’intervention devient de plus en plus courant. Nous sommes confrontés à plus d’incidents comme celui-ci», a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police, Thomas Fuxborg.

Des forces de l’ordre sous pression

D’après le directeur de la police nationale Dan Eliasson, l’arrivée de demandeurs d’asile dans des proportions inattendues (163.000 en 2015, pour une population de 9,8 millions d’habitants) a mis sous pression les forces de l’ordre dans tout le pays.

«Nous sommes obligés de répondre à de nombreux troubles à l’ordre public dans les centres pour demandeurs d’asile. À certains endroits, cela occupe des ressources policières considérables. Ce n’était pas le cas il y a six mois et nous ne pourrons pas réagir aussi efficacement dans d’autres domaines», a-t-il expliqué à l’agence de presse TT.

L’afflux de demandeurs d’asile, qui a pris des proportions spectaculaires à partir d’août, a amené la Suède à rétablir les contrôles à ses frontières en novembre. L’Office national des migrations logeait au 1er janvier quelque 101.000 personnes, soit 1% de la population du pays.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent