78

Univers > Foot > Foot international

Anthony Knockaert: "Des supporters du Standard m'ont dit: sale fils de p..., j'espère que ton avion va se crasher"

À Lanxing, Damien Poncelet. |

Publié le Vendredi 12 Février 2016 à


Anthony Knockaert se sent très bien en Angleterre. © Photonews.

Anthony Knockaert se sent très bien en Angleterre. © Photonews.

Anthony Knockaert est revenu sur les raisons de son départ du Standard pour rejoindre Brighton Hove Albion en D2 anglaise. "Des supporters du Standard m’ont dit : sale fils de p..., j’espère que ton avion va se crasher", a-t-il par exemple confié...

Six mois après son départ de Leicester pour le Standard, Anthony Knockaert est déjà de retour au Royaume de Sa Majesté. Et le sourire qu’il arbore, à la sortie de l’entraînement, en dit long sur son bonheur retrouvé.

> Son retour en Angleterre : « Quand le club m’a contacté, qu’on m’a directement dit que l’objectif était la montée en Premier League, je n’ai pas hésité longtemps. C’était impossible, pour moi, de refuser un transfert dans un club qui vise une place au sein de l’élite anglaise. J’ai déjà connu ça avec Leicester et je rêve de revivre de tels moments. Quand j’avais signé à Leicester, beaucoup de gens n’avaient pas compris mon choix. Mais aujourd’hui, ils rigolent en voyant le grand club que c’est devenu. Je ne dis pas que Brighton va l’imiter, mais c’est notre ambition. »

> Sur la réaction des supporters du Standard : « « Des supporters du Standard m’ont dit : sale fils de p..., j’espère que ton avion va se crasher. J’étais le premier à comprendre leur surprise et leur déception mais certaines choses m’ont déçu. Je n’ai pas accepté les critiques de certains supporters. »

Les raisons de son départ de Sclessin : « Certaines choses m’ont poussé à quitter le Standard. Lorsque j’ai pris l’avion pour l’Angleterre, pour discuter avec les dirigeants, rien n’était encore signé. J’ai même dit à Axel Lawarée que si le transfert ne se faisait pas, je serais content de revenir au Standard. À partir de ce moment-là, j’ai reçu des messages hallucinants de certains supporters. Cet incident m’a un peu conforté dans mon choix. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans nos éditions de ce vendredi.