Publié le Mercredi 17 Février 2016 à

Actualité > Belgique

Les terroristes des attentats de Paris voulaient-ils s'attaquer à nos centrales nucléaires? La vidéo qui semble le montrer retrouvée chez Mohamed Bakkali

Rédaction en ligne

Les auteurs des attaques sanglantes de Paris voulaient faire couler du sang dans d’autres pays de l’Union européenne. D’après les informations de nos confrères de la Dernière Heure, les terroristes avaient dans le viseur… nos centrales nucléaires ! La preuve avec une vidéo.

Ce mardi matin, la DH a révélé que, dans le cadre de l’enquête initiée en Belgique sur les attentats de Paris, une preuve sur une éventuelle attaque de nos sites nucléaires a émergé. La preuve en question est une séquence filmée de plus de 10 heures. Les enquêteurs ont mis la main sur cette vidéo lors des premières perquisitions effectuées dans notre pays au mois de décembre. Cette vidéo montre que les terroristes analysaient les allées et venues d’un seul et même homme, le directeur du programme de recherche et de développement nucléaire belge. Une bombe à retardement.

Nos confrères du Soir ont interrogé le parquet à ce sujet, qui confirme l’existence de la vidéo. Le parquet a précisé qu’il était impossible de déterminer la fonction exacte de la personne filmée. Cette dernière serait bien liée au nucléaire belge mais il est, toujours selon le parquet, prématuré d’en déduire les intentions des terroristes.

Quant à la DH, elle précise que les images ne sont pas datées. Elles auraient donc pu être filmées avant les attentats de Paris. La séquence a été captée au moyen d’une caméra cachée par deux suspects qui n’ont pas pu être formellement identifiés.

Fin d’après-midi, la RTBF révélait que selon ses informations, la vidéo en question avait été retrouvée chez la femme de Mohamed Bakkal, 6e inculpé dans l'enquête sur les attentats de Paris arrêté le 26 novembre 2015 sous l’inculpation d’assassinats terroristes. La vidéo aurait été retrouvée le 30 novembre, lors d'une perquisition au domicile de son épouse.

Bakkali, dont l’avocat est un suspect qui semble jouer un rôle important dans la logistique des attentats de Paris. Il a loué, sous une fausse identité, la planque de Schaerbeek utilisée par les terroristes pour fabriquer des explosifs. Il a conduit un homme dans la planque d'Auvelais. Son véhicule est également localisé aux abords de la planque de Charleroi en novembre dernier.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent