Publié le Lundi 22 Février 2016 à

Actualité > Auto

La voiture sans permis dangereuse pour ses occupants: le nombre d'accidents est faible, mais la proportion de tués est élevée

Yannick Hallet

Pour la première fois, l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) a pu rassembler des statistiques quant au nombre exact des accidents impliquant des voiturettes de type Ligier ou Aixam. Ces véhicules très légers ne font pas le poids en cas de collision.

Exclu

Désormais, le formulaire d’enregistrement des accidents prend en compte les marques commercialisant en Belgique des voiturettes. Pour 2014 (seuls chiffres disponibles), l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) a comptabilisé 49 accidents, soit 0,1% de l’ensemble des sinistres corporels en Belgique. Ce chiffre peut sembler très faible, sauf qu’il y a eu deux morts et une soixantaine de blessés. Le pourcentage de tués pour cette catégorie est donc de 4%. À titre de comparaison, il est de 0,017% pour l’ensemble des accidents corporels survenus en 2014 sur les routes belges.

Les deux personnes décédées conduisaient à chaque fois la voiturette accidentée. «Ce genre d’engin est surtout un danger pour les occupants eux-mêmes, plus qu’il n’est dangereux pour les autres usagers de la route», pointe Benoît Godart de l’IBSR. «Leur structure et leur carrosserie légères ne peuvent pas excéder les 350 kg. Elles sont toujours mal classées lors des crash-tests faute de pouvoir bénéficier d’équipements de protection», ajoute le spécialiste de la sécurité routière.

En cas de collision avec un autre véhicule, la différence de poids joue toujours en leur défaveur.

Un article à découvrir dans son intégralité dans les journaux de Sudpresse ce lundi 22 février ou à consulter via nos supports numériques.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent