Publié le Lundi 22 Février 2016 à

Actualité > Belgique

Une hôtesse de l'air de Brussels Airlines se rend chez son médecin, qui estime qu'elle est grippée: 5 jours après, elle est décédée

Rédaction en ligne

Une hôtesse de l’air de la compagnie aérienne Brussels Airlines est décédée de la malaria, probablement piquée par un moustique lors d’un aller-retour jusqu’au Cameroun. Quelques jours avant, elle s’était rendue chez son médecin, qui l’avait estimé « grippée ».

Photonews/DR

C’est une collègue attristée qui a, sur Facebook, raconté le terrible récit de Inge Ceulemans, une hôtesse de l’air de Brussels Airlines, mère d’une fille de 14 ans : « Inge revenait d’un vol vers Yaoundé, la capitale du Cameroun. Elle ne se sentait pas bien, avait mal au dos. Mais elle a tout de même pu assurer le vol jusque Kinshasa dans la foulée. Le vendredi 12 février, elle s’est rendue chez son médecin. Elle avait une légère toux. Verdict, selon lui : la grippe. Puis, le soir même, elle allait encore voir sa fille au théâtre. Mais son état s’est aggravé dans les jours qui ont suivi. Sa température montait, et, le mardi, elle était emmenée d’urgence à l’hôpital d’Anvers. Après deux jours aux soins intensifs, elle décédait », peut-on lire dans le Laatste Nieuws.

Cette Belge de 55 ans (à droite sur la photo) est donc la première hôtesse de l’air victime de la malaria. Pas une première dans le milieu aérien, mais une première chez nous. « La dernière chose qu’elle m’a dite, c’est qu’elle n’était pas bien, mais qu’elle s’en sortirait et qu’elle préparait déjà ses valises pour repartir. Quel drame », a raconté de son côté la belle-mère de la victime.

« Si la malaria cérébrale n’est pas guérie immédiatement, elle peut être rapidement mortelle », explique le virologue Marc Van Ranst à nos confrères du Laatste Nieuws. « Il n’existe aucun vaccin, la seule manière d’éviter de contracter ce virus est la prise préventive de médicaments », poursuit-il.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent