Publié le Mardi 23 Février 2016 à

Actualité > Monde

Japon: des boulons mal serrés à l'origine d'une fuite d'eau radioactive d'un réacteur arrêté

Afp

Des boulons mal serrés d’une valve sont à l’origine d’une fuite d’eau radioactive dans le réacteur Takahama 4, situé dans l’ouest du Japon, dont les procédures de redémarrage ont dû être momentanément interrompues.

Reuters

L’exploitant, Kansai Electric Power, a expliqué dans un communiqué que de l’eau du circuit primaire de refroidissement avait fui en raison d’un mauvais serrage dans un espace difficilement accessible.

Au total, plus de 30 litres d’eau s’étaient échappés, sans que cela représente un danger pour l’extérieur, a cependant assuré l’opérateur.

Après enquête et découverte des causes de cet incident, les boulons ont été resserrés, et ceux de valves similaires existant par ailleurs ont été vérifiés.

Malgré la suspension des opérations préalables au redémarrage pendant plusieurs heures, le réacteur Takahama 4 devrait ainsi pouvoir être remis en service dès vendredi, conformément au calendrier initial.

Cette unité avait été arrêtée en juillet 2011 pour une inspection de routine mais n’a pas pu être redémarrée depuis en raison de l’instauration de nouvelles normes de sûreté plus sévères qui ont conduit à l’arrêt de tous les réacteurs du pays pendant environ 2 ans.

Takahama 4 avait reçu sa certification technique il y a un an et ultérieurement les feux verts politiques, mais une décision de justice, levée depuis, a retardé le calendrier.

La fuite découverte juste avant la remise en marche prévue «soulève des questions sur les procédures d’inspection de l’Autorité de régulation nucléaire», a souligné pour l’AFP Shaun Burnie, expert du secteur atomique japonais au sein de l’organisme écologiste Greenpeace.

Actuellement, seulement trois réacteurs fonctionnent au Japon sur les 43 unités potentiellement exploitables, alors que 54 existaient avant la catastrophe de Fukushima.

Fervent partisan de l’atome pour des raisons économiques, le gouvernement du Premier ministre conservateur Shinzo Abe plaide depuis trois ans pour que tous les réacteurs jugés sûrs par l’Autorité de régulation nucléaire soient relancés.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent