Publié le Vendredi 26 Février 2016 à

Actualité > Belgique

Des jeunes Belges candidats au djihad doivent attaquer des homosexuels pour montrer qu'ils "sont prêts"

Rédaction en ligne

Un jeune Belge, candidat au djihad, a expliqué au tribunal de Bruxelles que ses camarades avaient été forcés, par un recruteur syrien, à attaquer des homosexuels, dans le but de récolter des fonds et de montrer qu’ils étaient aptes à rejoindre le califat.

Illustration Photonews

Nos confrères du Nieuwsblad précisent que les jeunes candidats au djihad en Syrie étaient envoyés dans des bars homosexuels dans le but d’agresser les clients. Ces derniers étaient attachés et battus jusqu’à ce qu’ils donnent tout leur argent et disent où se cachent leurs objets de valeur.

Au total, le groupe aurait été actif à 6 reprises. S’ils n’avaient pas été arrêtés, ils seraient aujourd’hui en Syrie, ajoutent nos confrères. La personne qui enrôlait ces jeunes a, elle, disparu.

S’il n’est pas nouveau que les candidats au djihad se rendent coupables de vols pour financer leur voyage, c’est la première fois que la justice entend parler de ce type de « test », pour voir ce dont les jeunes djihadistes sont capables.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent