Publié le Dimanche 28 Février 2016 à

Actualité > Belgique

Le boum des indépendants complémentaires: en 5 ans, ils ont augmenté de 10%

Benoît Jacquemart

De plus en plus de Belges combinent deux emplois. Par exemple en devenant, en plus de leur premier job, indépendants à titre complémentaire. En 5 ans, le nombre de ces derniers a augmenté de 10 %.

De plus en plus d’indépendants. complémentaires..

Photonews

De plus en plus d’indépendants. complémentaires..

Se lancer en tant qu’indépendant, voilà quelque chose que les Belges rechignent encore souvent à faire. Sauf s’il s’agit de démarrer une activité comme « indépendant à titre complémentaire ». C’est ce qui ressort des chiffres de l’Inasti (l’institut de sécurité sociale des indépendants), analysés pour nous par le SNI (Syndicat neutre pour indépendants). Entre 2010 et 2015, le nombre d’indépendants n’a augmenté que de 4 % alors que celui des indépendants à titre complémentaire a progressé de 10,6 %. Et encore, pour 2015; l’Inasti n’a les chiffres que de trois trimestres.

En chiffres bruts, cela donne 235.289 indépendants à titre complémentaire en 2015 (chiffres arrêtés à septembre), pour 697.000 indépendants à titre principal. Si l’on extrapole la progression par rapport à 2014, on devrait arriver à 235.720 pour l’ensemble de l’année passée. En 2010, on en était à 212.700 indépendants complémentaires. On parle bien ici d’indépendants à titre complémentaire, c’est-à-dire qu’il s’agit pour ces personnes d’un second job. Ce sont par exemple des comptables, qui ont un emploi salarié et exercent cette activité « après journée ». Ou des consultants. Ou encore des techniciens employés par une société et qui arrondissent leurs fins de mois le soir ou le week-end. Dans la construction en général, on trouve pas mal d’indépendants complémentaires. Il peut aussi s’agir d’artisans, comme des créateurs de bijoux. Une activité qui ne rapporte pas suffisamment pour en vivre, mais permet aux créateurs d’assouvir leur passion. À propos de passion, beaucoup de futurs indépendants testent d’abord leur hobby en tant que complémentaires avant de plonger dans le bain.

Une information à lire dans le 7Dimanche !

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent