Publié le Dimanche 28 Février 2016 à

Actualité > Faits divers

La juge suspend la condamnation de ces deux frères avant de lire leurs messages sur Facebook...

Rédaction en ligne

Quelle ne fut pas la bêtise de Daniel et Samuel Sledden, deux Anglais originaires du Lancashire. Les deux frères avaient été condamnés à deux ans de prison pour trafic de cannabis. Ils avaient avoué leur faute au juge Beverly Lunt, qui avait suspendu la condamnation. Une décision prise avant de consulter les profils Facebook des deux frères.


Les deux frères ont été condamnés à deux ans de prison.

Police de Lancashire

Les deux frères ont été condamnés à deux ans de prison.

Faites attention à ce que vous publiez sur les réseaux sociaux, on ne le dira jamais assez. Et pourtant… La mésaventure de ces deux frères originaires du Lancashire va peut-être vous convaincre définitivement !

Daniel et Samuel, ces deux hommes ont été condamnés à deux ans de prison pour trafic de cannabis. Au moment d’être jugés, les deux anglais ont reconnu avoir participé activement au délit et la juge, Beverly Lunt leur a alors accordé une suspension de la condamnation.

Les deux hommes se sont empressés de partager la nouvelle sur Facebook et dans des termes pas très élogieux.

«  Vous n'allez pas le croire, mes deux ans de prison ont été suspendus, Beverley Lunt, suce mes ****" ! », écrit Daniel, le frère aîné de 27 ans. Une publication à laquelle a renchérit son frère Samuel, 22 ans.

Malheureusement, la juge a consulté les profils Facebook des deux hommes et ce qu’elle a lu, ne lui a pas du tout plu. «  Si j'avais découvert leur véritable personnalité avant, aurais-je accepté leurs excuses de la même façon? » La réponse est « non ». «  Ces messages indiquent que les deux frères n'ont pas du tout changé. Ils ne se sont pas remis en question suite à leur condamnation initiale et ne se sont pas responsabilisés », explique Beverly Lunt.

Les deux individus purgeront donc leur peine de prison.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent