Publié le Jeudi 3 Mars 2016 à

Actualité > Politique

Le leader de l'extrême droite néerlandaise, Geert Wilders, crache son venin sur Bruxelles, "lieu qui abrite le monstre qu'est l'Union européenne"

Belga

Le leader de l’extrême droite néerlandaise Geert Wilders tient des propos plein de fiel à l’égard de Bruxelles. Il déclare que c’est «le lieu qui abrite le monstre qui s’est lui-même baptisé Union européenne». Il ajoute que Molenbeek est «la bande de Gaza de l’Europe occidentale».

Geert wilders s’exprime dans une interview au Laatste Nieuws à paraître vendredi.

Les Pays-Bas quitteraient immédiatement l’Union européenne s’il devait y prendre le pouvoir, tonne Geert Wilders. «Bruxelles je ne l’apprécie que pour une bonne casserole de moules bien chaude avec des frites», assène encore ce cacique de l’extrême droite européene dans une allégorie sur les coquillages.

Au-delà, il pourfend sans surprise la chancelière allemande Angela Merkel qu’il considère comme un «danger» pour l’Europe.

Venant au fait, Geert Wilders délivre le message qui figure au coeur de l’idéologie qu’il défend. Il dit ne plus vouloir accepter «aucun» demandeur d’asile. «Les milliards que nous consacrons à leur accueil, je préfère les consacrer à ’nos gens’», lâche-t-il dans une dernière formule forte.

M. Wilders est l’hôte ce vendredi du parlement flamand où il s’exprimera à l’occasion d’un colloque organisé par le Vlaams Belang. Quelques mois après Marine Le Pen.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent