Publié le Jeudi 3 Mars 2016 à

Actualité > Faits divers

Procès d'un couple accusé d'avoir tué une petite fille de 21 mois: "Ses blessures étaient si importantes qu'on aurait dit qu'elle sortait d'un grave accident de voiture"

Rédaction en ligne

Un procès de l’horreur se déroule ces jours-ci à Birmingham où un couple est accusé d’avoir battu à mort la fille de la femme, âgée de 21 mois.

Capture du Sun

Kathryn Smith (23 ans) et son ex-partenaire Matthew Rigby (22) sont accusés d'avoir tué Ayeeshia Jane Smith, le 1er mai 2014. La petite Ayeeshia serait mort d'une déchirure à son cœur causée par un coup de pied puissant sur sa poitrine.

Un pathologiste a révélé ce jeudi devant le tribunal les blessures atroces subies par l'enfant étaient celles que l’on retrouvait habituellement pour une victime d'un accident de la route.

Le Dr Alexander Kolar - qui a effectué l'autopsie - parle de trois côtes fracturées, peut-on lire sur le site du Sun. Elle avait également 16 blessures externes, parmi lesquelles des contusions à son dos. Ses deux poumons présentaient une hémorragie.

« Arrête maman, arrête papa »

Le jury a entendu que les fractures des côtes d’Aeeyshia ne pouvaient avoir été causées par des tentatives de réanimation. "Elle avait été soumise à un traumatisme très important à l'arrière du corps, ce qui a eu pour résultat une blessure à la poitrine fatale. Le traumatisme était non-accidentel».

Smith et Rigby, aujourd’hui séparés, nient tout assassinat.

Une voisine, Tracey Roberts, était venue à la barre mercredi et avait raconté avoir très souvent entendu des cris de plaintes et de douleurs venant de l’appartement des Smith. Elle explique: «C’était une voix différente, plus jeune. Je pouvais entendre arrête maman, arrête papa», avant d’ajouter: «la voix semblait bouleversée».

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent