Publié le Lundi 7 Mars 2016 à

Actualité > Santé

Le talc augmente le risque de cancer de l'ovaire de 33%: une société américaine condamnée à verser 72 millions de dollars à la famille d'une femme morte d'un cancer…

Rédaction en ligne

Le risque de cancer de l’ovaire est un tiers plus élevé chez les femmes qui utilisent du talc sur leurs parties génitales. Une nouvelle étude le prouve. Une entreprise pharmaceutique américaine vient justement d’être condamnée à verser 72 millions de dollars à la famille de Jacqueline Salter Fox, décédée d’un cancer de l’ovaire en octobre dernier. Elle utilisait quotidiennement du talc depuis 35 ans.


Jacquline est décédée d’un cancer de l’ovaire. Son fils a intenté un procès à une firme pharmaceutique

Dailymail

Jacquline est décédée d’un cancer de l’ovaire. Son fils a intenté un procès à une firme pharmaceutique

Les scientifiques le prouvent dans une étude récente : le talc peut provoquer le cancer de l’ovaire dans 33 % des cas. Ce risque concerne uniquement les femmes qui utilisent cette poudre sur leur vagin.

Les chercheurs ont demandé à 2041 femmes atteintes du cancer de l’ovaire et à 2100 autres en bonne santé de parler de leur utilisation du talc. Et il s’avère donc que celles qui appliquent systématiquement cette poudre blanche sur leurs organes génitaux, leurs serviettes hygiéniques, leurs tampons ou leurs sous-vêtements présentent un risque 33 % plus élevé de développer un cancer de l’ovaire.

Jacqueline est décédée d’un cancer de l’ovaire après avoir utilisé pendant 35 ans du talc

L’auteur principal de l’étude Dr Daniel Cramer, du « Brigham & Women’s Hospital » à Boston aux États-Unis a déclaré qu’il devrait y avoir des étiquettes d’avertissement sur les boîtes de talc. « Cela éviterait de nombreux risques. Le talc est très utile pour sécher la peau, mais les femmes doivent savoir que s’il est utilisé de façon répétée, il peut entrer à l’intérieur du vagin… Et je pense qu’alors elles ne l’utiliseraient pas ! », a-t-il affirmé.

Le talc est un minéral qui absorbe l’humidité et est constituée de magnésium, de silicium et d’oxygène. Il peut aussi contenir de l’amiante, un cancérogène connu. Tous les produits américains sont normalement aujourd’hui exemptés d’amiante…

L’utilisation du talc sur le vagin peut provoquer le cancer de l’ovaire

Le Dr Cramer a témoigné à un récent procès contre des fabricants de poudre de talc. Marvin Salter Fox a intenté un procès à l’entreprise pharmaceutique Johnson & Johnson après le décès de sa mère. Jacqueline Salter Fox est morte récemment en octobre dernier à l’âge de 62ans d’un cancer de l’ovaire. Elle a affirmé avant sa mort avoir utilisé tous les jours dans sa douche la poudre pour bébé de la marque Johnson & Johnson. Après 3 semaines de procès… L’entreprise a été jugée responsable du décès de Jacqueline. La société doit payer 72 millions de dommages et intérêts à la famille de Jacqueline.

La porte-parole du groupe américain a déclaré : « Notre plus grande responsabilité est la santé et la sécurité de nos consommateurs. Nous y faisons très attention. Et nous sommes déçus de l’issue du procès ».

Ce procès et cette nouvelle étude permettent de mettre en évidence ce lien entre l’utilisation du talc et le cancer de l’ovaire.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent