1

Univers > Foot > Foot international

Europa League: Tottenham balayé à Dortmund (3-0), Liverpool domine Manchester United (2-0)

Rédaction en ligne |

Publié le Jeudi 10 Mars 2016 à


1-0 sur penalty. ©Reuters

1-0 sur penalty. ©Reuters


Des chocs et des Belges. ©Montage SP

Des chocs et des Belges. ©Montage SP


Nacer Chaldi (Tottenham) en action © Reuters

Nacer Chaldi (Tottenham) en action © Reuters


Dortmund ouvre le score contre Tottenham © News

Dortmund ouvre le score contre Tottenham © News

Il n’y avait pas qu’Anderlecht sur le pont ce jeudi en Europa League. De fait, tous les huitièmes de finale allers de l’Europa League avaient lieu en même temps, ou presque. Revivez les meilleurs moments de cette soirée !

Borussia Dortmund – Tottenham (3-0)

Le premier véritable choc de la soirée, c’était un certain Borussia Dortmund – Tottenham. Chaldi et Alderweireld avaient l’opportunité de débuter ce choc, alors que Dembélé était remplaçant au coup d’envoi.

Il fallait attendre sept minutes pour voir la première occasion de la rencontre et elle était pour les visités. Aubameyang servait Durm en profondeur entre les deux défenseurs centraux anglais mais l’Allemand, qui s’était jeté pour pousser le cuir au fond des filets, n’avait pu cadrer sa reprise.

Trois minutes plus tard, Aubameyang décalait Schmelzer, côté gauche, qui recentrait pour le Gabonais. Gêné par le retour d’un Spurs, ce dernier voyait sa reprise passer juste au-dessus du but. Aubameyang faisait trembler les filets à la 13e minute, mais l’attaquant était signalé en position hors-jeu après qu’un tir de Mkhitaryan ait été repoussé dans ses pieds par Lloris.

Mais les Allemands finissaient enfin par ouvrir le score à la demi-heure de jeu. Marcel Schmelzer centrait de la gauche pour Aubameyang, décidément intenable, qui marquait d’une tête décroisée (1-0). C’est sur ce score logique que l’arbitre sifflait la pause.

La seconde période débutait comme la première, avec un Dortmund ultra-dominateur et des Spurs pas au niveau. À la 50e, Castro touchait le poteau après une passe en louche d’Aubameyang. Moussa Dembélé montait peu avant l’heure de jeu, en remplacement de Chadli, quelques secondes avant le deuxième but du Borussia. C’est Marco Reus qui doublait l’avance des Teutons après un corner en reprenant un ballon dévié de la tête par Subotic (2-0). L’international allemand s’offrait un doublé à la 69e minute de jeu après un beau mouvement collectif entre Aubameyang et Castro (3-0).

Le score au marquoir ne changeait plus. Dortmund était beaucoup trop fort pour Tottenham ce soir. Les Spurs devront réaliser un miracle au match retour s’ils veulent se qualifier pour les quarts de finale.

> La vidéo.

Liverpool – Manchester United (2-0)

Entre Liverpool et Manchester United, la rivalité est extrême. Ces deux clubs légendaires ont un objectif commun : conquérir plusieurs titres chaque saison. Vous l’aurez donc compris, ce huitième de finale aller de l’Europa League s’annonçait tout simplement terrible.

Dans le camp belge, on notait la titularisation de Simon Mignolet. Quant à Christian Benteke et Divock Origi, ils débutaient sur le banc. Du côté mancunien, si Adnan Januzaj n’était pas qualifié pour cette compétition européenne, Marouane Fellaini recevait du temps de jeu car il était titularisé par Louis Van Gaal.

Si l’ambiance était de très haut vol et l’intensité assez élevée, les occasions de but se faisaient assez rares. Et ce, même si Fellaini tentait de faire la différence en faveur des Mancuniens sur les phases arrêtées des Red Devils. Finalement, le premier but de cette partie tombait à la 20e. C’était Sturridge, sur penalty suite à une faute de Memphis Depay sur Clyne dans le grand rectangle des visiteurs, qui ouvrait la marque.

De Gea devait ensuite sortir le grand jeu en sauvant de la plus belle des manières deux balles de break. Deux arrêts cruciaux devant ce diable de Sturridge, décidément en très grande forme. Juste avant la pause, le gardien de but mancunien réalisait un nouvel arrêt cinq étoiles. Des interventions décisives très importantes au décompte final.

La deuxième période débutait véritablement à la 51e minute de jeu, soit le moment où Manchester United sortait enfin de sa coquille. Après un relais avec Mata, Schneiderlin réussissait un petit pont et déclenchait une frappe du droit à l’extérieur de la surface de réparation qui obligeait Mignolet à réaliser un magnifique arrêt. C’était quelques minutes avant que De Gea ne se montre à nouveau décisif et que Fellaini ne soit averti.

La suite était très clairement à l’avantage des Reds. Ces derniers accentuaient leur pression et multipliaient les tentatives, souvent non-cadrées cependant. Enfin, sauf à la 74e. Ou plutôt suite à un mauvais dégagement de Carrick. Firmino en profitait pour pousser la balle au fond du but et faire le break.

À la 83e, Origi remplaçait Firmino. Mais c’était bel et bien Fellaini qui passait le plus près d’un but dans le rectangle adverse. En vain. C’est donc sur ce score de 2-0 que les adversaires du jour retournaient aux vestiaires. Il faudra donc une sacrée réaction de la part des Mancuniens au match retour, sous peine de se faire éliminer par leurs rivaux ancestraux.

Athletic Bilbao – Valence (1-0)

Lorsqu’il s’agit d’évoluer en Coupe d’Europe, les clubs espagnols sont toujours plus motivés que jamais. Dans cette optique, le duel entre l’Athlétic Bilbao et Valence risquait d’être assez étonnant.

En ce qui concerne le spectacle, on signalera que Raul Garcia a ouvert la marque de la tête après vingt minutes de jeu, sous une pluie battante. C’était d’ailleurs le seul goal d’une rencontre plutôt monotone…

Le résumé de Fenerbahçe (Tur) – Braga (Por) 1-0

> La vidéo.

Le résumé de FC Bâle (Sui) – FC Séville (Esp) 0-0

> La vidéo

Tous les résultats de la soirée