Publié le Samedi 19 Mars 2016 à

Actualité > Monde

Irak: un soldat américain tué dans une attaque de l'Etat Islamique

Afp

Un Marine américain a été tué samedi dans le nord de l’Irak par une attaque à la roquette menée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a indiqué le Pentagone, portant à deux le nombre de soldats américains tués au combat en Irak depuis 2014.


Un militaire américain tué en Irak par l’Etat Islamique

Photo News - Michael Kamber

Un militaire américain tué en Irak par l’Etat Islamique

«Un Marine américain (...) sur une base de la coalition récemment établie près de Makhmur a été tué dans une attaque à la roquette de l’EI», selon un communiqué du Pentagone qui fait état d’autres Marines blessés dans l’attaque.

Makhmur se trouve à quelque 70 km au sud-est de Mossoul, capitale de facto de l’EI en Irak.

Plus tôt dans la journée, la coalition internationale qui combat les jihadistes en Irak et en Syrie avait annoncé la mort d’un soldat «à la suite d’une action ennemie» mais n’avait pas précisé sa nationalité.

Le site internet Aamaq, lié à l’EI, fait aussi état de l’attaque et l’attribue au groupe jihadiste.

«Un soldat américain a été tué aujourd’hui (samedi) dans un bombardement mené par des combattants du groupe Etat islamique sur la zone de Makhmur», a rapporté Aamaq, précisant que le militaire américain a été tué par deux roquettes de type Grad de moyenne portée.

Sa mort porte à deux le nombre de soldats américains tués au combat depuis l’engagement des Etats-Unis contre l’EI en 2014, selon le Pentagone.

L’attaque survient alors que les autorités se préparent depuis plus d’un mois à lancer une offensive de reconquête de Mossoul, contrôlée par l’EI depuis juin 2014. Elles ont notamment déployé des troupes à Makhmur en vue d’une opération militaire sur la deuxième ville d’Irak.

Le nombre de pays impliqués dans la coalition anti-EI dépasse les soixante, dont les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l’Australie et l’Italie.

La coalition a mené près de 10.000 raids aériens contre les jihadistes et détruit plus de 16.000 cibles depuis août 2014 en Irak et en Syrie où l’EI est également présente.

En Irak, son rôle officiel est de conseiller et d’assister les diverses forces qui tentent de reprendre aux jihadistes les larges pans de territoire qu’ils occupent depuis leur vaste offensive au nord et à l’ouest de Bagdad depuis 2014.

Un membre des forces spéciales américaines a été tué en octobre 2015 durant un raid mené avec des forces kurdes irakiennes contre une prison de l’EI dans la ville de Hawija, au nord de Bagdad.

En mars 2015, un militaire canadien a été accidentellement tué par un tir d’un sniper kurde qui l’avait confondu avec un ennemi.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

liens commerciaux

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent