Publié le Lundi 28 Mars 2016 à

Actualité > Belgique

Walter Benjamin a perdu une jambe après l'attentat de Zaventem: "J'espère que les gens seront assez intelligents pour comprendre que 99,99% de la population musulmane est extraordinaire"

Rédaction en ligne

Magnifique témoignage de tolérance que celui relayé par nos confrères de RTL TVI après les attentats de mardi passé. Ceux-ci ont été à la rencontre de Walter Benjamin, un des blessés graves de Zaventem. Il a perdu une jambe, va peut-être perdre l’autre, mais ce qu’il dit est superbe.

Vidéos

Walter Benjamin devait s’envoler pour Israël pour visiter sa fille. où il doit rendre visite à sa fille. « J’ai cru que c’était un pétard », explique-t-il après avoir entendu la première explosion. J’ai vu des gens courir et crier. Quelques instants plus tard, une deuxième déflagration a été entendue. »

A terre, Walter est grièvement blessé aux jambes. Il perd beaucoup de sang et est péersuadé que c’est la fin pour lui. "Ma vie, je la dois à un militaire de l’armée belge que je voudrais remercier s’il m’entend. Il est venu vers moi et m’a pris dans ses bras. Il m’a serré très fort. Il m’a dit ‘parle-moi, regarde-moi, t’endors pas’. Il m’a donné des claques. Il a sorti un tissu de sa poche et m’a fait un garrot."

Un appel à l'intelligence

Amputé de sa jambe droite, Walter ne sait pas encore si son autre jambe est sauvée.

Malgré cela, aucune haine. Juste des paroles magnifiques.

« J’espère que les gens seront assez intelligents pour comprendre que 99,99% de la population musulmane est extraordinaire », fait-il. Il ne faut pas tout mélanger. Ce ne sont pas 20 à 30 personnes qui représentent toute une communauté. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent