Publié le Mardi 29 Mars 2016 à

Actualité > Monde

Le pirate de l'air qui avait détourné un appareil d'Egypt Air s'est rendu, les passagers sont libérés (photos + vidéo)

AFP et rédaction en ligne

Le détournement d’un avion égyptien sur l’aéroport de Larnaca à Chypre a pris fin mardi après-midi avec l’arrestation du pirate de l’air, a annoncé le porte-parole de la présidence chypriote.

«Le pirate de l’air vient juste d’être arrêté», a indiqué Nikos Christodoulides dans un message sur Twitter après que tous les derniers passagers retenus dans l’avion d’EgyptAir soient sortis sains et saufs.

Reuters

«Le pirate de l’air vient juste d’être arrêté», a indiqué Nikos Christodoulides dans un message sur Twitter après que tous les derniers passagers retenus dans l’avion d’EgyptAir soient sortis sains et saufs.

L’homme s’est rendu en sortant sur la passerelle de l’avion avec les mains en l’air. Il s’est ensuite dirigé vers deux policiers sur le tarmac qui l’ont étendu au sol et l’ont fouillé avant de l’emmener dans un bâtiment de l’aéroport.

Le ministre égyptien de l’Aviation civile Chérif Fathy a affirmé à la télévision d’Etat que «les passagers et les membres d’équipage sont sains et saufs».

Le pirate de l’air, de nationalité égyptienne selon une source gouvernementale chypriote, avait détourné en début de matinée l’Airbus A-320, qui transportait au total 55 passagers et effectuait la liaison entre la ville côtière égyptienne d’Alexandrie (nord) et le Caire. L’appareil s’était ensuite dirigé vers l’île de Chypre, où il s’est posé à l’aéroport de Larnaca.

Les motivations de l’homme, qui a affirmé porter une ceinture d’explosifs, sont apparues confuses et le président chypriote a affirmé que son acte n’était pas lié au «terrorisme».

Le preneur d’otages a libéré progressivement les passagers, n’en retenant finalement plus que sept, qui ont réussi à quitter l’appareil avant sa reddition.

(Photos AFP)

Un peu plus tard, le preneur d’otages a autorisé des passagers de nationalité égyptienne à descendre de l’avion, selon la télévision chypriote. D’après la BBC, deux Belges sont toujours à bord de l’avion.

(Photos AFP)

Le pirate de l’air réclamait de voir son ex-épouse, une Chypriote.

L’aéroport de Larnaca avait déjà été le théâtre de plusieurs détournements d’avions dans les années 1970 et 1980.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Le Numérique de Sudpresse

Numérique de Sudpresse

Nos partenaires vous proposent