Publié le Mercredi 4 Mai 2011 à

Sports > Cyclisme

Cyclisme: Alessandro Ballan piégé par des enregistrements téléphoniques

Rédaction en ligne

L’Italien Alessandro Ballan est dans de sales draps. L’ancien champion du monde, suspendu provisoirement par son équipe BMC, a été piégé par des conversations téléphoniques enregistrées. Il parle à son médecin et ne laisse planer aucun doute.
PHOTONEWS

PHOTONEWS

Mis à pied provisoirement par son équipe BMC et privé du Tour d’Italie qui démarre ce samedi à Turin, l’Italien Alessandro Ballan est cité par le procureur de Mantoue dans l’enquête sur un vaste réseau dopage en Italie, au sein de la Lampre où Ballan courait en 2009. Le patron BMC avait expliqué prendre sa décision sur base de nouveaux éléments.

Le quotidien sportif italien, La Gazzetta dello Sport a retranscrit ce mercredi matin des extraits d’un enregistrement mettant en cause l’ancien champion du monde.

>Le 1er avril 2009, Ballan s’entretient en effet avec Guido Nigrelli, un pharmacien de Mantoue au centre du réseau. Voici des extraits.

>Ballan: “ C’est ça la G (pour hormone de croissance)? ”

>Nigrelli: “ Oui, exactement.

>Ballan: “ Mais comment tu la prends?

>Nigrelli: “ Par la bouche.

>Ballan: “ Tu en as de ça?

>Nigrelli: “ On me la livre mardi.

>Le 20 avril 2009, il est question d’EPO.

>Nigrelli: “ Combien tu en as faites en intramusculaire?

>Ballan: “ Celle-ci est la cinquième.

Puis un peu après: “ C’est comme ça que j’ai pris l’EPO...

Et le 4 mai 2009, Nigrelli explique par téléphone à Daniele Pietropolli, un autre coureur: “ Sans les médicaments, Ballan n’aurait jamais émergé.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent