Publié le Samedi 16 Avril 2016 à

Régions > Liège > Actualité

Liège: Simon (32 ans) a tout plaqué pour créer sa propre bière: la «Bestiale»

L.G.

À 30 ans, Simon Charlier en a eu marre de sa vie de bureau. Après des études d’urbanisme et un travail au cabinet Écolo de Philippe Henry à la Région wallonne, lorsque ce dernier dut quitter le gouvernement, Simon décida de tout plaquer et de s’adonner à sa passion : le métier de brasseur.

Simon Charlier lance un crowdfunding pour financer sa « Bestiale ».

S.P.

Simon Charlier lance un crowdfunding pour financer sa « Bestiale ».

« Tout petit, je suivais déjà mon père dans ses tournées, raconte-t-il. Il était brasseur et j’aimais bien cette ambiance. Dans ma cave, je brassais déjà ma petite bière avec un kit. Grâce à une bourse, j’ai pu alors partir au Canada, à la rencontre des microbrasseries qui pullulent là-bas et j’en ai ramené des goûts nouveaux. »

Et il a mis au point trois nouvelles bières qu’il a décidé de surnommer « La Bestiale ». Pourquoi ? « Pour réveiller la bête qui est en vous, comme je l’ai fait » lance-t-il avec amusement.

Il s’agit de trois triple blonde qui tirent chacune à 7,5º d’alcool. La première a de délicieux parfums de mangue et de litchi et plaira à un grand public. Les deux autres sont plus spéciales et séduiront davantage un public d’amateurs avisés. Vendredi soir, grâce à la plateforme de lancement de nouveaux produits liégeois « Test and Plug », il a pu la faire goûter à plus de 150 personnes.

Et il a lancé par la même occasion son crowdfunding, à savoir son financement participatif. « Devenez actionnaire de mon entreprise, explique-t-il. Et si vous placez 250 euros, je vous promets un bac de Bestiale à vie pour chacun de vos anniversaires. »

Le but est de vendre la Bestiale dans des magasins spécialisés, mais aussi d’avoir son propre café ouvert sur sa brasserie.

Les infos sur www.bestiale.be

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent