Publié le Samedi 23 Avril 2016 à

Régions > Centre > Actualité

Selahattin Koc, taximan louviérois, militant MR... et musulman: "Oui, une partie des musulmans se sont réjouis des attentats"

Rédaction en ligne

A sa demande, La Nouvelle Gazette du Centre a décidé d’offrir une carte blanche à Selahattin Koc au sujet de la polémique qui entoure actuellement Jan Jambon. Musulman, Selahattin Koc est aussi un militant du MR et un citoyen engagé.

« Les propos de Jan Jambon ne sont pas polémiques, ils reflètent la réalité.

J’entends l’opposition à la chambre s’offusquer des propos du Ministre Jambon quant aux manifestations de joie suite aux attentats de Bruxelles. Tout d’abord, je pense que M. Jambon dispose d’informations qui doivent à ce stade rester au moins partiellement confidentielles et que ce ne sont donc pas des paroles en l’air. J’ai la conviction que la gauche se voile la face car malheureusement, je constate, tous les jours dans mon métier des prises de position en faveur des attentats. Je ne dis pas que tous les musulmans s’en réjouissent – et étant musulman moi-même je peux en parler librement – mais certainement une part bien plus importante que l’extrême minorité dont il est souvent question. Je m’interroge aussi quant aux réels motifs des arguments avancés par Emir Kir qui accuse le Gouvernement de faire des amalgames et de la ségrégation. N’était ce pas lui qui, par électoralisme communautariste, se refusait à reconnaître le génocide arménien ? Dès lors, ne minimiserait-il pas le soutien apporté aux attentats par une frange de la population ?

On a pourtant bien vu des jeunes caillasser la police durant les opérations policières. C’est un fait qui n’est pas isolé et que l’on a tort de mésestimer. Toute manifestation aux terroristes est par essence inacceptable car cela va à l’encontre des valeurs démocratiques et du respect des uns et des autres. J’estime que quand on est d’origine étrangère et que l’on a la chance d’être accueilli dans un pays tel que la Belgique, on se doit de s’intégrer et d’en épouser les valeurs fondamentales. On parle beaucoup de Bruxelles, mais le radicalisme et l’extrémisme sont aussi présents à La Louvière, sinon pourquoi des mosquées non reconnues voient-elles le jour ? Pourquoi ces lieux de rassemblement existent-ils ? Je pense qu’il est temps de voir la vérité en face et de prendre les mesures qui s’imposent…à commencer par la fermeture de ces lieux prétendument de culte. La tolérance est une vertu ; le laxisme une faute!  » 

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent