Publié le Mercredi 11 Mai 2011 à

Régions > Centre > Actualité

La Louvière:Les terrasses: réglementées!

Jean-Paul Cailleaux

Avec le retour des beaux jours, les terrasses ont fait leur réapparition dans nos villes. Parfois de manière surprenante... C’est la raison pour laquelle à La Louvière, on a préféré prendre les devants et prévoir un règlement.
Les terrasses devront désormais respecter des critères bien précis. D.C.

Les terrasses devront désormais respecter des critères bien précis. D.C.

Alors que le centre-ville louviérois subit actuellement un relifting en profondeur, les considérations esthétiques sont remises au goût du jour. Dame, si tout est fait pour embellir le centre-ville, mieux vaut prévenir...qu’interdire pour éviter quelques belles fautes de goût. Notamment dans l’aménagement des terrasses de bistrots ou restos.

“ Une charte existait déjà, explique Olivier Destrebecq (MR), échevin du développement territorial normatif, elle avait fait l’objet de rencontres, de discussions avec les commerçants concernés, le texte balisait le sujet. Mais une charte n’est pas un règlement et n’a rien d’obligatoire. Ici, pour être pleinement en adéquation avec les réaménagements et l’embellissement du centre-ville, nous avons préféré prendre les devants pour éviter toute dérive ”.

Et le projet de texte a été présenté en urgence au conseil ce lundi. “ En urgence parce qu’avec le retour des beaux jours, nous avons été sollicités par une vingtaine de commerçants du secteur Horeca pour l’installation de terrasses. Ils posaient des questions. Que pouvaient-ils faire, quel mobilier acheter? Mieux valait pouvoir répondre vite à ces questions pour éviter des problèmes. Notre but est de ne pas permettre de faire n’importe quoi, n’importe comment. Nous voulons que l’aménagement des terrasses cadre avec le reste. Le critère esthétique est important... ”

Bref, plus question d’envisager le mobilier publicitaire des brasseries et les emplacements hasardeux. “ Désormais, le texte prévoit une demande d’autorisation qui sera examinée par le service de Mobilité et la Police, et il définit un cadre ”. Cadre suffisamment large que pour ne pas être (trop) contraignant...

Mais le projet de règlement a néanmoins posé un problème. La ville peut réglementer, mais elle doit le faire pour tout le territoire de l’entité. Pas question donc de faire un texte qui ne s’appliquerait qu’aux places Maugrétout, Mansart et communale par exemple. C’est d’ailleurs une des objections qui a été soulevée par un des membres MR... de la majorité. Il s’est abstenu lors du vote. “ Nous sommes bien conscients du problème et nous étudions avec les services juridiques des amendements. Il est évident que nous ne pouvons imposer les mêmes normes partout. Des solutions sont donc à l’étude pour les anciennes communes de l’entité ”.

En quelques mots

Le “ règlement relatif à l’installation et à l’exploitation de terrasses sur le domaine public ” est disponible auprès des services communaux. Il évoque notamment l’harmonie du mobilier que les limites d’implantation des terrasses, les modalités d’accessibilité... mais également le mobilier de terrasse (de bonne qualité et réalisé dans un style contemporain...sobre). Les matériaux des tables seront exclusivement en alu ou en bois... comme les chaises. Sur les parasols, pas d’inscription publicitaire (sauf l’enseigne de l’établissement). Mais stores bannes, porte-menus et chevalets, planchers, bacs à plantes, appareils de chauffage et d’éclairage sont également définis.

Tout comme l’obligation d’entretien et la gestion du stockage...

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent