Publié le Samedi 14 Mai 2011 à

Régions > Bruxelles > Sports

Tennis: Dominique Monami est fan de Bruxelles

Rédaction en ligne

Dominique Monami n’est pas Bruxelloise de souche et elle n’a jamais habité au sein de la capitale. Mais cela n’empêche pas la directrice du Brussels Open, qui a débuté aujourd’hui avec les qualifications, d’avoir un faible pour cette ville.
La directrice du Brussels Open fait son shopping dans la capitale.

La directrice du Brussels Open fait son shopping dans la capitale.

Je réside à Malines et je travaille à Evere. Cela ne me dérange pas de faire la navette car la distance entre les deux villes est assez courte. Même s’il y a des bouchons, je ne mets que 40 minutes pour rentrer chez moi. J’adore Bruxelles. Surtout pour le shopping. Je préfère de loin faire du lèche-vitrine à Bruxelles plutôt qu’à Anvers. Je ne suis pas une grande fan d’architecture ou de culture. Mais j’apprécie la Place du Sablon, la Grand-Place et le quartier de la Bourse.

Pour notre ancienne championne, il était logique de choisir Bruxelles et le Primerose pour accueillir une compétition de l’envergure du Brussels Open.

Cela ne se discute même pas. Bruxelles est la capitale de la Belgique et de l’Europe. Il n’a jamais été question d’organiser le tournoi ailleurs. Les instigateurs du tournoi avait hésité entre le Primerose et le Léopold. Mais pour le second cité, il y avait un gros problème au niveau des places de parking. Le choix s’est donc logiquement tourné vers le club de Laeken.

Dominique Monami a eu l’occasion de beaucoup voyager durant sa carrière. Elle est donc bien placée pour parler de la réputation de notre capitale.

C’est l’une des plus conviviales. Beaucoup plus que Paris par exemple. Et c’est l’une des plus belles également. J’aime bien Bruxelles car il y a pas mal d’espaces verts. Le Bois de la Cambre, la Forêt de Soignes, etc. On n’en retrouve pas autant dans les autres capitales. J’aime m’y baladé avec ma fille. Tous les quinze jours, je viens faire du shopping. J’essaye de me limiter car la carte de crédit a tendance à chauffer (rires). En plus, l’Association Francophone de Tennis a ses bureaux près de l’avenue Louise. C’est donc l’idéal.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent