Publié le Samedi 18 Juin 2016 à

Sports > Athlétisme

Athlétisme : Tarik Moukrime renonce à l'Euro et aux Jeux

Ph. V.W.

Le Verviétois, victime d’une périostite, veut « prendre du recul » et « penser à son avenir »


©Photo News

©Photo News

Le spécialiste du 1.500 m Tarik Moukrime a décidé de mettre un terme à ses ambitions olympiques et européennes. Alors qu’il avait entamé la saison de manière encourageante, à Rabat, le 22 mai

(3.38.86), il n’est plus arrivé à améliorer ou à reproduire cette performance en raison de pépins physiques lors de ses trois sorties suivantes à Oordegem (3.41.49), Amiens (3.41.92) et Bruay-la- Buissière (3.40.83).

« Depuis Rabat, précise-t- il, j’ai quelques problèmes (périostite bi-latérale) causés par un affaiblissement de la structure osseuse. »

Le Verviétois, on s’en souvient, avait percé à l’été 2014 en terminant 8 e du 1.500 m de l’Euro de Zurich au terme d’une course très spectaculaire où il avait longtemps occupé les avant-postes. Mais, à la fin de la même année, le ciel lui était tombé sur la tête lorsqu’on lui avait décelé un cancer aux testicules. Après une opération et un traitement très lourd de chimiothérapie, il avait courageusement repris le chemin de l’entraînement avec l’objectif d’aller à l’Euro d’Amsterdam (6-10 juillet) et aux Jeux de Rio (5-21 août). Et après une saison « blanche » en 2015, il avait mis les bouchées doubles lors de stages au Kenya et à Font-Romeu.

« Je me suis battu pour revenir mais je vois que ce n’est pas la meilleure à faire, regrette l’athlète du FC Liégeois. Mes pépins sont dus à la chimio. Mes deux dernières courses n’ont rien donné de bon. J’ai besoin de prendre du recul et sortir toute cette pression qu’il y avait autour de cette qualification. C’est difficile de renoncer à un rêve en sachant que je me suis battu comme un lion pour revenir, mais je pense que c’est une sage décision que de penser à mon avenir. Je compte toujours courir, mais plus tard dans la saison. »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent