Publié le Mardi 12 Juillet 2016 à

Actualité > Société

Intégration d'enfants sourds dans l'enseignement général étendu jusqu'en fin de secondaire

Belga

La commission Education du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mardi un projet de décret étendant jusqu’à la fin du secondaire la possibilité d’intégrer des enfants sourds et malentendants dans l’enseignement général.

M. Mouzon

En 2000, la Communauté française avait décidé de lancer des classes bilingues «français-langue des signes» où des enfants sourds étaient intégrés dans des classes d’enfants entendants.

Ces classes avaient la particularité d’être animées par deux enseignants agissant de manière coordonnée, l’un donnant son cours en français, et l’autre dans la langue des signes.

Le projet fut d’abord lancé en maternelle, puis progressivement étendu jusqu’en fin de 2e secondaire.

Le décret approuvé mardi en commission étend cette pédagogie «adaptée» jusqu’à la fin du secondaire afin de permettre aux enfants concernés d’achever leurs études secondaires au sein de ces classes bilingues «français-langues des signes».

Avec cette mesure, la Fédération Wallonie-Bruxelles s’inscrit dans le développement d’un enseignement plus inclusif, conformément à une convention de 2009 des Nations unies sur les droits des personnes handicapées et différentes législations nationales ou communautaires anti-discrimination.

Selon des chiffres fournis mardi par le cabinet de la ministre Marie-Martine Schyns, 50 enfants sourds et malentendants ont bénéficié de cet enseignement adapté depuis son lancement, en 2000, dont 36 en jouissent encore aujourd’hui (12 en maternelle, 12 en primaire et 12 dans les deux premières années du secondaire).

Le projet de décret a été approuvé à l’unanimité mardi en commission. Il devrait être approuvé demain/mercredi en séance plénière.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent