Publié le Jeudi 4 Août 2016 à

Actualité > Belgique

Notre ministre de la Justice Koen Geens s'inclinant devant un imam conservateur le 27 juin dernier: la photo qui pose question

Rédaction en ligne

Une photo du ministre Koen Geens en train de faire des courbettes à l’imam Mohamed Tojgani. Le cliché aurait pu passer inaperçu si l’imam en question n’était pas qualifié de très conservateur. Certains affirment même qu’il tient un discours proche du salafisme et radical. Le ministre parle de respect envers les invités d’un dîner officiel.


Koen Geens salue l’imam Mohamed Tojgani avec une évidente déférence.

MRE24

Koen Geens salue l’imam Mohamed Tojgani avec une évidente déférence.

Koen Geens (CD&V), ministre de la Justice et responsable des cultes, en train de faire des courbettes à l’imam Mohamed Tojgani, de la mosquée Al Khalil de Molenbeek, pose question. L’imam Mohamed Tojgani est connu pour tenir un discours très conservateur de l’islam voire même proche du salafisme. Une photo qui circule sur les réseaux sociaux avec un commentaire qui demande la démission du ministre pour s’être incliné en se prosternant devant cet imam controversé.

«  Mohamed Tojgani est un imam grand format, un des plus importants de Bruxelles en termes d’auditeurs. Il vient d’une famille prestigieuse de Tanger d’un point de vue religieux. Aujourd’hui, il tient un discours aligné sur la position officielle marocaine mais cela n’a pas toujours été le cas. C’est difficile de lui attribuer une étiquette mais il a un moment été proche d’un courant des Frères musulmans. C’est un orateur brillant mais qui ne parle ni français ni néerlandais  », commente à son sujet Felice Dassetto, sociologue, professeur émérite de l’Université catholique de Louvain et auteur de nombreux travaux sur l’islam contemporain.

La suite de notre article dans nos éditions de ce jeudi et sur support numérique

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent