Publié le Jeudi 1 Septembre 2016 à

Actualité > Belgique

Jean Quatremer, correspondant de Libération: "À 200 mètres de la Grand-Place de Bruxelles, tu es en Arabie Saoudite"

Rédaction en ligne

Jean Quatremer, journaliste correspondant de Libération basé à Bruxelles, a encore sorti l’artillerie lourde pour évoquer notre pays dans une interview donnée à nos confrères du Vif.

Photonews

«  La Belgique, en tant qu’entité culturelle et politique, ne fonctionne plus. La Wallonie et la Flandre sont deux démocraties qui s’ignorent complètement, avec pour seul point de rencontre un gouvernement fédéral qui a tendance à s’amenuiser. Nous sommes entrés de plain-pied dans l’ère de la post-Belgique .  », explique l’homme.

Pour lui, le problème vient «  du déni  » des francophones qui «  refusent de voir ce qui ne va pas  » : «  Quand tu vas à Molenbeek, tu as un choc culturel et physique. On me rétorque qu’en France, nous avons les banlieues. C’est vrai, mais ici, c’est au centre de la capitale. À deux cents mètres de la Grand-Place, tu es en Arabie Saoudite. Il y a un truc qui ne va pas.  »

Du coup, il a cette saillie qui ne va pas plaire dans tous les états-majors de parti : «  S’il y avait une conscience nationale belge, elle devrait se manifester par un vote MR.  »

Le final de son interview donné à nos confrères du Vif ne va pas rehausser la barre de l’optimisme : «  Heureusement, la Belgique n’est pas un pays violent. Et qui n’est pas dans une situation où les extrémistes peuvent prendre le pouvoir. Mais je ne parierais pas sur le fait que ça dure éternellement. Les peuples changent vite. Et il existe chez vous de vrais dangers avec la ghettoïsation, la fragmentation en communautés.  »

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent