Publié le Dimanche 11 Septembre 2016 à

Sports > Jeux Olympiques

Sexe et débauche aux JO 2016: une nageuse révèle les secrets du village olympique

Rédaction en ligne

Cela ne date pas d’hier, le village olympique n’est pas uniquement synonyme de performance sportives, de médailles et de travail acharné. Pourtant, la nageuse Mireia Belmonte n’a pas voulu en dévoiler davantage…


Mireia Belmonte - Photonews

Mireia Belmonte - Photonews

À chaque édition des Jeux olympiques, les mêmes rumeurs et les histoires de sexe reviennent au sein du village. Mais le sujet reste très « secret »… Tout le monde sait qu’il existe mais personne n’a jamais rien vu. Pourtant, cette année à Rio, 450.000 préservatifs avaient été mis à disposition des athlètes. Fêtes, débauche et décadence feraient bel et bien partie de l’aventure olympique. Mais dès qu’on essaye d’en savoir davantage, plus personne ne répond. À croire que « tout ce qui se passe au village olympique, reste au village olympique. »

C’est à nouveau le cas avec la nageuse espagnole Mireia Belmonte, 25 ans, qui a été interviewée dans El Hormiguero, un talk-show espagnol. Alors qu’on lui posait la question de savoir comment la vie se passait dans le village, la nageuse explique : « Tous les athlètes qui sont là veulent gagner des médailles. Tout le monde est dans son propre cocon. » Même s’il s’agit d’athlètes professionnels, cela reste difficile à croire. « Il y a toujours des mythes aux Jeux olympiques mais je n’ai pas vraiment connu ce genre de choses de mon côté », confie-t-elle. « Je ne sais pas comment c’est arrivé mais je sais juste qu’il y avait des problèmes avec les préservatifs, oui ».

Mireia Belmonte a été médaillée d’or au 200 m papillon ainsi de bronze au 400 m 4 nages individuel… Et apparemment, c’est tout ce qu’on aura le droit de savoir !

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent