4

Univers > Foot > Foot international

Depuis son transfert avorté à la Juventus, "Witsel a arrêté de jouer au football" selon un ancien du Zenit

Rédaction en ligne |

Publié le Jeudi 29 Septembre 2016 à


Axel Witel en déplacement à Tel Aviv avec le Zenith le 15 septembre dernier.©Photo News

Axel Witel en déplacement à Tel Aviv avec le Zenith le 15 septembre dernier.©Photo News

Yuri Zeludkov n’y va pas de main morte quand il évoque le cas d’Axel Witsel. Pour lui, le Diable rouge ne s’est jamais remis de son transfert avorté en Italie et le fait désormais payer à ses employeurs.

L’échec du transfert d’Axel Witsel vers la Juventus Turin dans les toutes dernières heures du récent mercato a laissé des traces. Il suffisait d’interpréter les propos du Diable rouge quelques jours seulement après la rupture des négociations pour comprendre que les quatre mois à venir (avant un éventuel départ en janvier) n’allaient pas être faciles à gérer pour l’ancien liégeois. «  C’est vraiment dur. (…) Dans ma tête, j’étais à la Juventus. Mais il ne faut pas non plus que je commence à déprimer . »

Plus facile à dire qu’à faire quand on sait que cela fait plusieurs années maintenant que le joueur cherche à négocier son bon de sortie du club russe.

Et visiblement, cette volonté assumée de départ ne fait pas que des heureux à Saint-Pétersbourg. À cet égard, les propos de Yuri Zeludkov résonnent aujourd’hui avec une tonalité toute particulière après le début de saison très moyen des hommes de Mircea Lucescu : «  Ils ne l’ont pas vendu à la Juventus et maintenant il joue mal par dépit » , affirme l’ancien joueur du Zenit. «  Il va sur le terrain, appuie sur sa montre et attend la nouvelle année, en espérant pouvoir partir. Pourquoi je dis cela ? Regardez-le juste jouer ! »

Un discours repris avec insistance dans les médias italiens qui pourrait ne pas arranger les affaires du joueur : «  Je ne sais pas pourquoi le coach Mircea Lucescu est si déterminé à le faire jouer  », insiste Zeludkov. «  Pour l’instant, il a arrêté de jouer au football. Je pense qu’il n’a plus aucun intérêt, il reçoit son salaire de toute façon. On peut voir qu’il n’est pas heureux, vendez-le et laissez-le partir où il veut. »

Toujours selon Zeludkov, Axel Witsel attendrait donc avec impatience le mercato hivernal pour s’en aller du Zenit avant le terme de son contrat au 30 juin 2017. Pour faire mentir son détracteur et/ou attirer les regards de potentiels acquéreurs, le Diable n’aura pas d’autre choix que de livrer une grosse prestation ce soir contre l’AZ Alkmaar en Europa League.