Publié le Jeudi 29 Septembre 2016 à

Actualité > Partner Zone > SPA SIX HOURS

Mercedes 190 SL (1955-1963)

Rédaction en ligne

En mai 1955, débutait la production de la 190 SL. Elle marquait le début d’une longue série de roadsters Mercedes-Benz qui ont perduré jusqu’à ce jour. La première SL fut produite à un tirage respectable, pour l’époque, de 26.000 exemplaires.

Mercedes  190 SL

Mercedes 190 SL

Selon le constructeur, près de la moitié de ces exemplaires existe toujours aujourd’hui, mais la plupart d’entre eux sont aux Etats-Unis d’Amérique, le marché américain absorbant, à l’époque, environ 80% de la production (le feu clignotant arrière est jaune pour l’Europe, rouge pour les USA).

Du coup, les prix pratiqués pour une version de collection sont compris entre 100.000 et 150.000 euros selon l’état, le kilométrage, l’année de production (et donc des évolutions) et l’histoire de l’auto. Et ils ont tendance à monter encore malgré le fait que la 190 SL n’est pas très sportive. Son moteur 1,9 litre de 105 ch souffre en effet du poids à vide d’environ 1.150 kg, d’où des performances assez moyennes, et son châssis est assez moyen, provenant de la berline 180 dite Ponton, mais raccourci de 25 cm.

Bien finie, facile à entretenir, fiable et plus fonctionnelle que les roadsters britanniques ou les spiders italiens, la 190 SL doit surtout son succès passé et actuel à sa ligne directement inspirée de la légendaire et spectaculaire 300 SL coupé à portes papillons. Les lignes extérieures n’ont quasiment pas changé de 1955 à 1963. Les modifications se sont donc concentrées sur le plan technique. L’installation d’un servofrein de série en 1956 marqua un progrès appréciable.

C’est également cette année-là que le capot et le couvercle du coffre à bagages furent réalisés en tôle et plus en aluminium. En 1959, l’avènement du hard top équipé de la nouvelle lunette arrière panoramique améliora la visibilité. La 190 SL disparut en 1963 pour céder la place à la 230 SL avec son toit rigide amovible qui la fit surnommer «pagode». On en reparlera...

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent