Publié le Mardi 4 Octobre 2016 à

Régions > Brabant wallon > Actualité

Orane victime d'un délit de fuite à Waterloo: plus de 72.000 partages pour la photo de son accident!

T.VH.

En partant travailler ce dimanche matin, Orane Patriarche a eu la frayeur de sa vie. Alors qu’elle roulait sur le ring en direction d’Ittre elle s’est fait percuter par un autre conducteur qui n’a même pas daigné s’arrêter. Elle a publié un message sur Facebook pour se faire entendre et s’est retrouvée submergée de messages réconfortants venus d’un peu partout en Belgique… et même de France !

«  Je suis une miraculée et le principale c’est que je sois toujours en vie  », souffle-t-elle en racontant son histoire. Il faut dire que cela aurait pu bien plus mal se terminer. «  Je partais tranquillement au boulot vers 6h du matin quand cela s’est produit. J’étais à hauteur de la sortie Waterloo quand une voiture est arrivée d’un coup sur ma gauche et a voulu se rabattre en dernière minute pour prendre la sortie. Quand il m’a touché, j’ai perdu le contrôle de ma voiture qui a tourné plusieurs fois sur elle-même en touchant les bornes de sécurité à plusieurs reprises.  »

Cela s’est passé tellement vite qu’Orane n’a pas eu le temps de voir exactement le véhicule du chauffard. «  Cela a été très vite, et le seul souvenir que j’ai c’est que la voiture était haute, du style 4X4, et qu’elle était de couleur foncée  », se souvient-elle. «  Quand ma voiture s’est arrêtée, il avait déjà pris la fuite et j’étais seul sur les lieux.  »

Orane a publié un message et la photo sur Facebook.

Une fois ses esprits retrouvés, Orane n’a pas hésité à prendre des photos et à en partager une sur Facebook pour espérer trouver des témoins. Elle ne pensait pas alors se retrouver au centre d’une histoire qui a pris une ampleur énorme. De fait, ce ne sont pas moins de 72.000 personnes qui avaient partagé sa publication au moment d’écrire ces lignes !

« Je suis une miraculée »

«  Je ne m’attendais vraiment pas à cela, c’est vraiment énorme. Cela a été tellement vite que j’ai perdu le fil  », lance-t-elle. «  Je profite d’ailleurs de votre appel pour remercier toutes les personnes qui m’ont envoyé des messages réconfortant et qui m’aident dans mes recherches. J’ai reçu des centaines de messages et demandes d’amis de personnes tout à fait inconnues. De plus, ma publication a été partagée jusque dans le Sud de la France !  »

Découvrez la suite de l’article dans votre édition de La Capitale Brabant wallon de ce mardi 4 octobre

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent