16

Univers > Foot > Foot belge > Division 1A > Charleroi

Lassana Diarra (Marseille) avait signé pour jouer les playoffs 1, en 2015, avec… Charleroi!

D.S. |

Publié le Vendredi 7 Octobre 2016 à

L’international français, ex-joueur de Chelsea, Arsenal et du Real Madrid, réclame 6 millions d’euros à la Fifa et l’Union belge pour son transfert manqué au… Sporting Charleroi.

La 2e chambre du tribunal du Commerce du Hainaut a accueilli, jeudi sur le coup de 9 heures, une personnalité de marque en la présence de Lassana Diarra, actif à l’Olympique de Marseille après avoir notamment porté les maillots de Chelsea, Arsenal et le Real Madrid. Conseillé par les avocats liégeois Jean-Louis Dupont et Martin Hissel, l’international français (35 sélections) réclame 6 millions d’euros à la Fifa et à l’Union belge.

En cause, le fait qu’il ait été empêché, pendant un an (la saison 2014-2015), de faire son travail et donc de percevoir la rémunération qui en résulte. En août 2014, le Lokomotiv Moscou avait résilié unilatéralement le contrat de travail de Diarra, qui selon lui avait commis certaines fautes (notamment une absence lors de certains entraînements), et lui avait réclamé 20 millions d’euros d’indemnités, ramenées ensuite à 10,5. Mais aucun club n’avait voulu engager le Français en raison d’une disposition de la Fifa prévoyant que le nouveau club acquéreur pouvait être tenu pour co-débiteur de cette somme.

« J’aurais pu aider Charleroi à décrocher le titre de champion »

Personne n’avait bougé. Sauf… Charleroi qui en février 2015 a proposé à Diarra de l’engager (une lettre d’engagement avait d’ailleurs été signée), à la condition expresse d'’obtenir la garantie qu’aucune sanction ne serait prise à l’égard du Sporting, ce qui n’a pu être fait à temps.

« Sans quoi j’aurais aidé Charleroi dans les playoffs 1 et qui sait décrocher le titre de champion avec cette équipe », nous a expliqué en exclusivité le médian parisien. Pourquoi Charleroi ? « Parce que la réglementation belge permet à un joueur libre de contrat de s’affilier à un club jusqu’au 15 mars », répond-il. « Peu de pays offrent cette possibilité-là. Et ce n’était pas loin de là où je suis domicilié, en région parisienne… »

> Découvrez notre dossier complet sur le transfert manqué de Lassana Diarra à Charleroi ainsi que la réaction du joueur dans nos éditions sportives de ce vendredi 7 octobre (PDF, liseuse numérique…)