Publié le Jeudi 10 Novembre 2016 à

Actualité > Partner Zone > SPA SIX HOURS

Lamborghini Espada (1968-1978)

Rédaction en ligne

Repousser les frontières de la perfection était la devise de Ferruccio Lamborghini lorsqu’il lança sa marque en 1963. Il l’applique encore en 1968 lorsqu’il présente l’Espada au Salon de Genève.

Lamborghini Espada 1968

Lamborghini Espada 1968

Dans sa lutte contre Ferrari, Ferruccio Lamborghini demande au Studio Bertone de réaliser un coupé à 4 vraies places. Le jeune dessinateur Marcello Gandini effectue le travail en poussant à l’extrême les dimensions de la voiture pour faire de l’Espada le salon le plus rapide du monde. Outre le fait d’offrir 4 places confortables, l’Espada a au moins 3 autres particularités. La première, c’est la présence de 2 petites ouïes latérales de part et d’autre du passage des roues dans les ailes avant afin d’évacuer l’air chaud du compartiment moteur. La deuxième, ce sont les petites vitres latérales arrière qui s’ouvrent en basculant la partie basse afin d’offrir une bonne ventilation sans nuire à l’aérodynamique. La troisième, c’est le couvercle de son coffre, en réalité une grande baie entièrement vitrée qui offre une excellente visibilité.

Assez curieusement, une Lamborghini Espada ne vaut pas trop cher aujourd’hui (pour une voiture de la marque de Sant'Agata Bolognese s’entend), entre environ 170.000 à 230.000 euros, parce qu’elle a connu un vrai succès commercial et a donc été produite à plus de 1.200 exemplaires en 10 ans. C’est en tout cas une très belle voiture, très habitable, très luxueuse, très bien équipée, très sûre et très rapide. À l’époque, elle atteignait facilement 250 km/h en vitesse de pointe grâce à son moteur V12 de 4 litres développant 325 ch.

À choisir entre une des 3 versions, on donnera la priorité à une Espada de la série 2, pas tellement parce que le moteur est un peu plus puissant (soit 350 ch), mais surtout, parce qu’elle est équipée de 4 freins à disques ventilés, parce qu’elle est disponible avec une direction assistée et parce que l’aménagement de la planche de bord et de la console centrale est plus rationnel.

Etienne Visart en collaboration avec Spa Six Hours

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent