Publié le Vendredi 25 Novembre 2016 à

Régions > Tournai > Actualité

Pont des Trous à Tournai : «le débat était cadenassé»

D.FCT

Exemplaire, l’atelier citoyen sur l’aménagement du Pont des Trous, comme le prétend le ministre régional Maxime Prévot ? Ce n’est pas l’avis des opposants au projet. « Une manipulation orchestrée », selon Philippe Pierquin, de l’association « les Amis de la citadelle ». « Le débat a été fortement cadenassé au profit des ‘modernistes’. Et les facilitateurs n’ont pas joué leur rôle », déplore Pierre-Emmanuel Lenfant, un autre opposant, auteur du réseau « archeologia.be ».


Le projet qui sera présenté le jeudi 1er décembre.

D.R.

Le projet qui sera présenté le jeudi 1er décembre.

Le point final porté à l’aménagement du Pont des Trous sera présenté au public le jeudi 1 er  décembre, entre 18h et 20h, à l’hôtel de Ville de Tournai. Il est le fruit de 11 réunions de participation citoyenne que le ministre de l’Aménagement du territoire Maxime Prévot a présentées comme « exemplaires ». Vraiment ? Le projet de l’architecte Olivier Bastin a été violemment contesté sur les réseaux sociaux, où il a même été comparé à un dessin de Martine, l’héroïne de Marcel Marlier.

Les opposants ne contestent pas le principe de « la participation citoyenne », mais ils sont particulièrement critiques à l’égard de la manière dont l’atelier a été mené. « Très vite, je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’une manipulation orchestrée », déplore Philippe Pierquin, responsable de l’association « les Amis de la citadelle », qui a participé aux réunions.« On a longtemps tourné autour du pont - c’est le cas de le dire -, comme si c’était un tabou auquel il ne fallait pas toucher. On a surtout parlé de l’aménagement des quais et le pont lui-même est arrivé trop tardivement dans les discussions. On pouvait dire ce qu’on pensait, mais tout était a priori orienté pour arriver au projet présenté aujourd’hui. Dès qu’on voulait lancer un débat plus critique, c’était toujours ‘on en reparlera plus tard’. C’était presque la caricature de la démocratie : ‘cause toujours, tu m’intéresses’ ».

L’article complet sur notre édition numérique  :

En savoir plus sur notre édition digitale

tournai-le-debat-sur-le-pont-des-trous-etait-cadenasse (2)

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent