Publié le Samedi 26 Novembre 2016 à

Sports > Omnisports > Voile

Vendée Globe: Maître Thomson toujours en tête dans l'océan Indien

Afp

Le navigateur gallois poursuit sa course en tête malgré le retour d’Armel Le Cléac’h.


© Photo News/Reuters/Stéphane Mahé

© Photo News/Reuters/Stéphane Mahé

Au 19e jour de course, le Gallois Alex Thomson était toujours en tête du Vendée Globe, tangentant la zone d’exclusion antarctique (ZEA) dans l’océan Indien, maintenant son plus proche adversaire, Armel Le Cléac’h, une trentaine de milles dans son sillage.

La performance du Britannique est époustouflante. À 18h00 vendredi, il fonçait cap à l’est à près de 22 nœuds, par 41 degrés de latitude sud. La casse de l’un des foils de son bateau (Hugo Boss) ne semble pas l’avoir particulièrement handicapé et Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) marchait 2 nœuds moins vite.

Depuis le départ le 6 novembre des Sables-d’Olonne, et abstraction faite d’un petit décalage malheureux après le cap Finisterre (nord-ouest de l’Espagne), Thomson trace une trajectoire presque parfaite. Passage audacieux mais payant au milieu de l’archipel du Cap-Vert, traversée express du Pot au Noir et cap de Bonne Espérance atteint en moins de 18 jours (17 j 22 h et 58 min/nouveau record), Thomson va vite, très vite, et a réussi jusqu’ici un sans-faute tactique.

Avant le départ, le petit monde tricolore de la course en solitaire ironisait volontiers sur sa réputation de fonceur un peu « bourrin », l’affublant même du sobriquet de Rantanplan. Comme le chien de Lucky Luke, « il va très vite mais sans toujours savoir où il va », affirmait ainsi un spécialiste français de la météo, cité par le journal L’Equipe.

Aujourd’hui, les mêmes esprits forts mangent leur chapeau : Thomson domine ce début de Vendée Globe de la tête et des épaules. Et c’est sans doute la meilleure chose qui puisse arriver à cette course, encore trop franco-française…

> Classement au 25 novembre, à 18h00 :

1. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 17.131,5 milles de l’arrivée

2. Armel Le Cléac’h (FRA/Banque Populaire VIII) à 26,9 milles du premier

3. Sébastien Josse (FRA/Edmond de Rothschild) à 298,9

4. Paul Meilhat (FRA/SMA) à 937,9

5. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 981,3

6. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1.233,7

7. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 1.793,4

8. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 1.828,5

9. Thomas Ruyant (FRA/Le souffle du nord) à 1.899

10. Kito de Pavant (FRA/Bastide Otio) à 2.515,1

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent