Publié le Samedi 26 Novembre 2016 à

Sports > Omnisports > Rugby

Rugby: la Nouvelle-Zélande bat la France 24-19

Afp

La Nouvelle-Zélande, double championne du monde en titre, a battu la France 24 à 19 lors de la tournée d’automne, samedi, au Stade de France.


© AFP

© AFP

La Nouvelle-Zélande, double championne du monde en titre, a battu la France 24 à 19 lors de la tournée d’automne, samedi au Stade de France, signant sa troisième victoire d’affilée après avoir écrasé l’Italie et pris sa revanche sur l’Irlande.

Les All Blacks, battus une seule fois, 29-40 face à l’Irlande le 5 novembre à Chicago, après une série record de 18 succès consécutifs, sont donc bel et bien repartis pour une nouvelle série, avec en point de mire le Mondial-2019 au Japon.

Après avoir écrasé une équipe d’Italie en reconstruction (68-10), puni les Irlandais (21-9) lors des retrouvailles le 19 novembre à Dublin, les triples champions du monde ont infligé à la France sa deuxième défaite de rang de la tournée d’automne. Les Tricolores, meilleurs adversaires des Blacks parmi les nations de l’hémisphère nord (12 victoires au total), se sont inclinés devant l’Australie 25 à 23 il y a une semaine.

Alors que les Français n’ont pas concrétisé leurs trois occasions en première période, les All Blacks n’ont, eux, pas eu besoin de beaucoup de munitions pour creuser l’écart, avec un jeu minimaliste : trois passes sur le premier essai, par Israël Dagg (7), et aucune sur le deuxième, lorsque Beauden Barrett, le joueur de l’année, a intercepté à un mètre de sa ligne une passe de Camille Lopez (43) pour porter le score à 17-6 en faveur des siens.

Même si les Français n’ont rien lâché et ont même terminé en force, leur incapacité à conclure, comme sur l’action du capitaine Guilhem Guirado arrêté juste devant l’en-but des Blacks, ne les a pas permis de battre la Nouvelle-Zélande pour la première fois depuis 2009.

«  Le match était très difficile. On a senti tout de suite que c’était un match particulier et la France a mis beaucoup d’intention. Je suis très fier, l’équipe n’a pas cédé et réussi à tenir le rythme  », a reconnu le capitaine néo-zélandais Kieran Read.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent