Publié le Mercredi 21 Décembre 2016 à

Actualité > Faits divers

Yves Chandelon, haut-fonctionnaire de l'OTAN retrouvé une balle dans la tête: sa famille ne croit pas au suicide

Rédaction en ligne

Les éléments troublants s’accumulent autour du décès d’Yves Chandelon, un haut fonctionnaire de l’Otan basé au Luxembourg, qui vivait à Lens, près de Tournai. L’homme a été retrouvé mort vendredi, à Andenne, avec une balle dans la tête. Une autopsie était réalisée ce mardi. La famille ne croit pas à un acte intentionnel.

Exclu

D.R.

Yves Chandelon avait-il des ennemis ? Faisait-il l’objet de menaces dans le cadre de son travail au sein de l’Otan ? S’agit-il d’un odieux crime maquillé en suicide ou l’homme traversait-il une période troublée ? Pour ses proches, l’incompréhension est totale.

Parmi les éléments troublants, il y a le fait qu’Yves Chandelon possédait trois armes déclarées. Mais c’est avec une quatrième, qu’il gardait dans sa boîte à gants, que le coup mortel est parti, a-t-on appris de source proche de l’enquête, avec confirmation du procureur du Roi Vincent Macq.

En savoir plus sur notre édition digitale

Découvrez cette information dans notre journal numérique.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent