Publié le Dimanche 8 Janvier 2017 à

Régions > Bruxelles > Actualité

Bruxelles: l'association ConnectBX se veut à l'écoute des jeunes

Rédaction en ligne

Donner envie d’agir aux jeunes Bruxellois entre 15 et 25 ans. C’est ce que souhaite faire la nouvelle association anderlechtoise ConnectBX. Une mini-conférence sera organisée à Anderlecht pour le lancement. Hanane Khiel, à l’origine du projet, nous raconte pourquoi elle a décidé de s’engager.


Hanane Khiel connaît bien le monde associatif.

E. Germani

Hanane Khiel connaît bien le monde associatif.

Hanane Khiel connaît bien le monde associatif. Cette Anderlechtoise de 19 ans est engagée dans de nombreuses causes à Bruxelles. C’est en grande partie cette expérience qui l’a poussée à lancer sa propre association. «  Mon projet était de faire connaître le monde associatif aux jeunes bruxellois. Je me demandais pourquoi il n’y en avait pas plus d’engagés. Au départ, l’idée était de créer un espace où toutes les associations seraient répertoriées, J’en ai parlé à certains de mes amis et ils ont accepté de se lancer avec moi  », explique l’étudiante en sciences biomédicales à l’ULB. Les membres de ConnectBX, nom de l’ASBL fraîchement créée sont alors partis à la recherche de subsides. C’est là que le projet a changé. «  Pendant le jury, on nous a parlé d’un site qui existait déjà et qui proposait quelque chose de similaire. On nous a conseillé de les contacter  », poursuit Hanane. Le jury évoquait l’ASBL de soutien à l’information locale Dewey, qui a créé une carte de ressources partagées où on trouve de nombreuses associations, maisons de jeunes, maisons de quartiers, etc. «  L’outil existant déjà, on a décidé d’adapter notre projet en mettant en relation les jeunes et les associations afin qu’ils soient acteurs du changement.  » Hanane et toute l’équipe de Connect BX rencontreront l’ASBL Dewey le mois prochain pour voir dans quelle mesure ils peuvent collaborer ensemble.

Le lancement officiel de l’ASBL est prévu ce samedi 14 janvier à l’occasion de la journée de lancement du projet Biestebroek à Anderlecht. Un site réactivé par l’association Toestand d’environ 6.000 m 2 , destiné à accueillir diverses associations bruxelloises. «  Nous allons proposer un atelier BXTalk, une mini-conférence d’environ 15 minutes où un jeune, actif dans le milieu associatif, interviendra. Il y aura ensuite un échange avec les jeunes présents. Ce qu’on veut avant tout, c’est laisser les jeunes parler. On leur proposera de commencer à créer des projets avec nous  », détaille la jeune femme, certaine que des projets innovants vont émerger.

Pour la première, l’intervenant sera un jeune qui a notamment participé à la conférence sur le leadership étudiant de l’association Peacejam en tant que mentor pour les jeunes. L’organisation a pour objectif de créer de jeunes leaders engagés à travers des partenariats avec des lauréats du prix Nobel de la paix.

S’ouvrir au monde

Avec les projets de ConnectBX, Hanane Khiel veut également redonner du sens au quotidien des jeunes. «  En écoutant ce que disent les médias et en regardant le monde qui nous entoure, on se dit souvent qu’on ne peut pas faire grand-chose et on se sent perdus. Mais en réalité, il existe énormément d’organisations dont on ne parle pas assez qui permettent d’agir. » Pour l’Anderlechtoise, sortir du cadre familial, scolaire, et amical est un moyen de s’ouvrir à un monde qu’on ne connaît pas mais aussi d’acquérir des compétences.

ConnectBX est destinée aux jeunes de 15 à 25 ans résidant à Anderlecht mais la jeune femme espère que son projet donnera des idées aux autres communes.

Faites de sudinfo.be la page d'accueil de votre navigateur. C'est facile. Cliquez-ici.

Nos partenaires vous proposent